Le fils de Bernard Tapie relance une marque auto

Auto Disparue en 1953, la marque française Delage va bientôt renaître de ses cendres grâce à la D12, une supercar qui risque bien de faire parler d’elle, à l’image de son président dont le nom est connu dans le milieu des affaires.

Stéphane Lémeret pour 20minutes

— 

Delage D12 Lancer le diaporama
Delage D12 — DR

Nous vous en parlions au conditionnel ici, il y a quelques semaines, et ça se confirme. Avec pour objectif de « construire la voiture de sport la plus rapide du monde », Laurent Tapie, fils du célèbre homme d’affaires Bernard Tapie, n’y va pas avec le dos de la cuiller lorsqu’il évoque le projet de Delage, marque reformée en novembre 2019 et dont il est le président.

Delage D12
Delage D12 - DR

Et force est de constater que l’entreprise française se donne les moyens de ses ambitions, notamment en s’offrant les services de Jacques Villeneuve, Champion de Monde de F1 en 1997, et de l’ingénieur Benoît Bagur (ex-Seat) pour développer une hypercar dont les caractéristiques ont de quoi faire tourner les têtes : V12 atmosphérique de 7,6 litres, moteur électrique et 1.024 ch (D12 Club), voire 1.115 ch pour la version D12 GT !

Delage D12
Delage D12 - DR

Dotée de deux places en tandem, cette voiture destinée à concurrencer les Bugatti Chiron et autres Aston Martin Valkyrie sera vendue 2 millions d’euros l’unité, et ne sera produite qu’à 30 exemplaires. Les premières voitures devraient être livrées dès l’année prochaine… si tout va bien !