Chez BMW, les options sont… à louer!

Auto Si le projet abouti, vous pourriez dans le futur acheter une BMW d’occasion mieux équipée que celle de l’ancien propriétaire. Explications.

Stéphane Lémeret pour 20minutes

— 

BMW Lancer le diaporama
BMW — DR

En ce mois de juillet 2020, BMW va implémenter bon nombre d’évolutions concernant les logiciels et la connectivité de ses voitures. Un communiqué du constructeur bavarois nous détaille ainsi sa stratégie, dont quelques éléments nouveaux qui ont retenu notre attention.

Testé et approuvé (ou pas)

Grâce aux nouveaux logiciels, les acheteurs d’une BMW neuve pourront par exemple tester certaines fonctionnalités pendant un mois, et décider ensuite de les acheter, ou plutôt de les louer pour une durée de 1 à 3 ans. Concrètement, cela signifie que des fonctionnalités liées au confort, les sièges chauffants par exemple, ou aux systèmes d'aide à la conduite seront préinstallées, mais ne seront activés que si le client paie pour ces options après les avoir essayées dans son propre véhicule. Il sera donc possible qu'un premier propriétaire d’une BMW choisisse de ne pas payer pour les sièges chauffants mais que 3 ou 4 ans plus tard, le second propriétaire se laisse tenter par cet équipement préinstallé, et décide de le louer.

BMW
BMW - DR

Ce que l'histoire ne dit pas, c'est comment BMW entend protéger cette pratique contre les petits génies de la bidouille qui, créant un marché parallèle, pourraient activer telle ou telle option pour une somme modique, sans passer par la case location.