Fair-play financier: L'UEFA semble décidée à «frapper fort» contre le PSG

FOOTBALL En tout cas à en croire les confidences de certains dirigeants, dont Ceferin lui-même, rapportées par L'Equipe ce lundi...

N.C.

— 

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, lors du tirage au sort de la Ligue des champions, le 24 août 2017.

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, lors du tirage au sort de la Ligue des champions, le 24 août 2017. — VALERY HACHE / AFP

Mardi soir, le PSG entame sa campagne de Ligue des champions face au Celtic Glasgow. La toute première étape d’une saison qui doit voir le club parisien atteindre au moins les demi-finales, objectif obligatoire après le mercato de folie qui vient de s’achever. En attendant de voir ce qu’il va se passer sur le terrain, on peut d’ores et déjà dire que les Parisiens auront fort à faire en coulisses. L’UEFA, qui a annoncé l’ouverture d’une enquête dans le cadre du fair-play financier le 1er septembre, pourrait frapper fort, à en croire L’Equipe du jour.

>> A lire aussi: Tremble le PSG, l'UEFA annonce que «personne n'est au-dessus des lois»

Le quotidien rapporte ainsi les confidences d’un participant à l’assemblée générale de l’Association européenne des clubs, qui s’est tenue la semaine passée. « On sent une volonté très claire chez les dirigeants des grands clubs et ce ceux de la Fifa et l’UEFA de sanctionner le PSG, affirme cette source. J’ai le sentiment qu’ils veulent aller vite et frapper fort. »

Pourrait-on aller jusqu’à une exclusion des Coupes d’Europe ? On en est encore loin et il y a bien des étapes à franchir avant d’en arriver là, mais ça ne paraît pas impossible non plus. « Si je veux être aussi populaire que Michel (Platini), je sais que je dois exclure le PSG des Coupes européennes », aurait dit le président de l’UEFA Alexander Ceferin à certains dirigeants de grands clubs, selon L’Equipe. Et là, on va toujours se boire un petit café, Nasser ?