Quand ça veut pas, ça veut pas. Quand ce n’est pas une barrière qui tombe, quand ce n’est pas une liste de blessés qui s’allonge, c’est un but à la dernière minute qui vient plomber le LOSC. Rejoint sur un penalty accordé à la dernière minute samedi face à Troyes, Lille semble maudit cette saison. Cette nouvelle contre-performance n’arrange pas les affaires de Lillois, 16e de Ligue 1, qui restent sur sept matchs d’affilée sans victoire.

Rejoints à la dernière minute

Et pourtant, si leurs dernières prestations avaient été fades et sans saveur, celle fournie face aux Troyens a donné une idée de ce qu’était capable de faire cette équipe à l’exception de cinq premières minutes horribles qui a d’ailleurs permis à l’ESTAC d’ouvrir le score. Pour le reste, la rencontre aura été maîtrisée jusqu’à cette 91e minute et cette faute fatale d’Amadou (expulsé sur l’action) dans la surface.

Marcelo Bielsa dépité

« Ça fait 8 matchs que nous ne gagnons pas. C’est une période longue, trop longue. Et les périodes d’instabilité aussi marquées que celle-ci exigent d’avoir des responsables.. Comme à chaque occasion, j’ai pointé du doigt ma responsabilité. Mais ce que nous pourrions critiquer dans le contexte général est somme toute assez limité. » se lamente Marcelo Bielsa.

Dix-huitième après neuf journées de Ligue 1

Et c’est vrai qu’on ne peut pas donner tort à l’entraîneur lillois. Ça ne se voit pas au niveau des résultats mais le LOSC a donné le sentiment de progresser samedi. Même Jean-Louis Garcia, l’entraîneur troyen l’a reconnu. « Quand ils vont retrouver cette réussite qui les fuit, ils seront dangereux ». Sauf que neuf journées se sont déjà écoulées et, malchance ou pas, une chose est sûre : Lille est très, très loin de ses ambitions.