Celtic Glasgow-PSG: «On a beaucoup de responsabilités dans cette Ligue des champions», reconnaît Emery

FOOTBALL Renforcés par Neymar et Mbappé, les Parisiens vont être scrutés par toute l’Europe pour leurs débuts dans la compétition…

J.L.

— 

Unai Emery.

Unai Emery. — Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

De notre envoyé spécial à Glasgow,

Ils avaient préféré s’entraîner au Camp des Loges en matinée, mais les joueurs parisiens ont quand même fait un petit tour au Celtic Park pour humer l’atmosphère, 24 heures avant une soirée qui s’annonce torride, au moins dans les tribunes. Une donnée qui n’inquiète pas plus que ça Unai Emery, qui estime que ses garçons « sont habitués à jouer des grands matchs avec un public hostile ». N’allez pas croire pour autant que l’entraîneur parisien prend son adversaire de haut. Il a dû parler de « respecter un adversaire qui connaît bien cette compétition » dix fois, soit environ deux fois moins que Thiago Silva, lui aussi « respectueux d’une équipe qui met beaucoup d’intensité à la maison ».

Il a fallu triturer la plaie profondément pour obtenir un ou deux aveux partiels sur le nouveau statut du PSG, qui n’a plus le droit de se planter dans des soirées de ce genre sans passer pour un rigolo dans l’Europe entière, où personne n’a oublié le 6-1 à Barcelone. Depuis, Neymar et Mbappé sont arrivés, et « le club a beaucoup de responsabilités dans la compétition », a fini par concéder Emery.

« Nous avons de grands joueurs, beaucoup de talents individuels, et nous espérons être dans les équipes qui peuvent gagner la Ligue des champions à la fin. Mais je veux avancer pas à pas, parce que demain nous attend un match difficile contre de très bons joueurs ». Thiago Silva est resté tout aussi prudent : « Je ne sais pas si on est favoris, mais avec le mercato magnifique qu’on a réalisé, on se rapproche de l’objectif ». Il serait temps, en effet.