Alain Perrin lors du match de la Chine contre le Japon en Coupe d'Asie de l'Est de Football, dans la province chinoise du Hubei le 9 août 2015.
Alain Perrin lors du match de la Chine contre le Japon en Coupe d'Asie de l'Est de Football, dans la province chinoise du Hubei le 9 août 2015. - Mark Schiefelbein/AP/SIPA

C'est la fin de l'aventure chinoise pour Alain Perrin. Le sélectionneur de l'équipe nationale de l'Empire du Milieu, qui avait pris ses fonctions en février 2014, a été limogé jeudi, a annoncé vendredi la télévision publique CCTV.

Le Français de 59 ans, ancien entraîneur de Marseille, Sochaux, Lyon et Saint-Etienne, « a été informé jeudi lors d’une rencontre formelle que la collaboration avec la fédération ne se poursuivrait pas et qu’il est formellement démis de ses fonctions d’entraîneur », a précisé la chaîne sportive de CCTV dans un message posté sur son compte officiel de microblog.

Ambitions mondiales

En cause, les piètres performances de la sélection chinoise. En novembre dernier, la Fédération chinoise de football avait présenté des excuses publiques après les mauvais résultats de l'équipe en phase de qualification pour le Mondial 2018, après un nul contre l'équipe de Hong Kong, au cours duquel l'hymne chinois avait été sifflé. La Fédération avait alors lancé une «évaluation générale» des performances du sélectionneur français, qui avait pourtant offert ses heures de gloires à la Chine en la conduisant jusqu'aux quarts de finale de la Coupe d'Asie en Australie en 2015.

L'équipe de Chine, pour laquelle les hauts dirigeants du pays ont des ambitions mondiales, occupe actuellement une décevante 82e place mondiale, selon le dernier classement Fifa actualisé jeudi.

Mots-clés :