Zlatan Ibrahimovic à Bordeaux le 15 mars 2015.
Zlatan Ibrahimovic à Bordeaux le 15 mars 2015. - LANCELOT FREDERIC/SIPA

On pouvait s'y attendre mais le PSG n'est évidemment pas satisfait des quatre matchs de suspension infligés à Zlatan Ibrahimovic jeudi par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel. Vendredi, le club de la capitale s'est fendu d'un communiqué pour dénoncer le jugement de l'instance.

«Le club déplore l’acharnement dont est victime son joueur au regard de son immense contribution à l’image du football français ici et partout dans le monde, regrette le PSG. Il rappelle, à ce propos, que ses seules convocations en commission de discipline découlent de rapports complémentaires après visionnage des images a posteriori.»

«C’est, d’ailleurs, en visionnant a posteriori des images captées par la télévision que la commission a décidé d’infliger une sanction disproportionnée, privant ainsi le Paris Saint-Germain d’un joueur clé dans cette période cruciale pour la réussite de sa saison en France», poursuit le club parisien sans indiquer s'il souhaite faire appel ou non de la sanction.

L'OM s'est aussi plaint de la commission

Le 15 mars, après la défaite parisienne à Bordeaux (3-2), une caméra de Canal+ avait filmé «Ibra» furieux, torse nu dans les entrailles du stade Chaban-Delmas, en train d'apostropher en anglais le quatrième arbitre, Johan Hamel: «Réveillez-vous! Nous ne jouons pas en amateurs! Passe en retrait, avec la main! Je n'ai jamais vu ça en 15 ans de carrière!» Puis le buteur tatoué se retourne et lâche «put... de trou du c..!».

Le communiqué du PSG fait écho à celui de l'OM. Le club marseillais a également sorti la plume pour critiquer la suspension de deux matchs de Dimitri Payet par la commission de discipline. Le 15 mars, le milieu de terrain marseillais s'était emporté après le nul entre Marseille et Lyon (0-0) et le but refusé à Ocampos en fin de match. «On s'est fait n... enc....» avait crié le meneur de jeu international sur le chemin des vestiaires, sans jamais nommément citer M.Bastien, l'arbitre de la rencontre.

Mots-clés :