VIDEO. NBA: Curry fait danser LeBron, Golden Sate submerge Cleveland dans cette finale

BASKET Les Warriors semblent imbattables, mais les deux prochains matchs ont lieu dans l'Ohio...

N.C. avec AFP

— 

Stephen Curry domine LeBron James, et Golden State prend le large face à Cleveland en finale NBA.

Stephen Curry domine LeBron James, et Golden State prend le large face à Cleveland en finale NBA. — Marcio Jose Sanchez/AP/SIPA

Golden State a pris le large dans la finale NBA grâce à Stephen Curry et Kevin Durant: les Warriors mènent deux victoires à zéro face aux Cleveland Cavaliers submergés 132 à 113 dimanche à Oakland. Même LeBron James ne savait plus où donner de la tête: parfaite illustration de son impuissance, la superstar de Cleveland, surpris par une combinaison entre Curry et Durant en début du 4e quart-temps, a secoué la tête, incrédule et résigné.

Grâce à cette nouvelle démonstration, Golden State n'a plus besoin que de deux victoires pour décrocher le titre de champion et a signé sa 14e victoire consécutive en play-offs, du jamais-vu jusque là.

>> A lire aussi: Quand Rihanna-Kevin Durant devient le grand duel de la première manche de la finale

«King James» a pourtant réussi un match phénoménal et a encore marqué l'histoire de la NBA: il s'est offert son 8e «triple double» dans un match d'une finale (29 points, 11 rebonds, 14 passes) et a égalé le légendaire Magic Johnson. Mais il est tombé sur deux autres phénomènes, Curry et Durant, et sur une irrésistible équipe de Golden State, présentée comme l'une des meilleures de l'histoire, surtout depuis l'arrivée l'été dernier de Durant.

Contrairement au premier match jeudi où Cleveland a rapidement perdu pied, James et ses coéquipiers ont posé plus de problèmes aux Warriors. Mais ça n'a pas suffit. Les Cavs ont craqué petit à petit, pour lâcher complètement dans un dernier quart à sens unique. «C'est une finale, on n'a pas besoin de motivation supplémentaire, on a tout donné», s'est réjoui Curry qui a signé son premier «triple double» en finale.

James qui dispute sa septième finale de suite, la 8e de sa carrière, est loin d'abdiquer: «Les deux prochains matches ont lieu à la maison, on peut beaucoup mieux jouer», a-t-il assuré. On va voir ce qu'on va voir.