Vendée Globe: Armel Le Cleac'h a franchi le cap Horn et file vers la victoire

VOILE Le skipper de Banque Populaire VIII entre dans la dernière ligne droite de ce Vendée Globe...

W.P., avec AFP

— 

Armel le Cléac'h sur le Vendée Globe 2016

Armel le Cléac'h sur le Vendée Globe 2016 — DAMIEN MEYER / AFP

C’est désormais officiel. Le Français Armel le Cléac’h le leader du Vendée Globe, a franchi le Cap Horn vendredi à 13h34, a annoncé l’organisation de la course. Il rebascule donc dans l’océan Atlantique. Prochain objectif : rentrer aux Sables d’Olonne sans embûches (de Noël).

Parti le 6 novembre (comme tout le monde), Le Cléac’h a passé le cap Horn après 47 jours et 32 minutes (pas comme tout le monde). Il a ainsi amélioré de plus de cinq jours le temps de référence établi par le vainqueur de la dernière édition en 2013, son compatriote François Gabart (52 j 06 h 18 min). Une raclée monumentale.

« J’ai sorti le champagne pour le Horn. J’essaye à chaque fois de trinquer. Je vais profiter du paysage avec la terre pas loin », a assuré Le Cléac’h lors d’un duplex avec l’organisation du Vendée.

3e au cap Horn en 2008, 2e en 2012, 1er en 2016…

A cette époque, Gabart avait passé le Cap Horn une poignée d’heures seulement avant Le Cléac’h, alors deuxième, et avait fini par remporter la course. Cette fois-ci, Le Cléac’h a une avance conséquente sur son poursuivant le plus proche, le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss), qui est à 762 milles et ne devrait franchir le fameux cap que dimanche.

C’est la troisième fois que le skipper français passe le Cap Horn sur le Vendée, mais la toute première fois en tête (3e en 2008-2009 et 2e en 2012-2013). On peut raisonnablement parler de progression linéaire.