La photo de cette femme brandissant son voile devient l’un des symboles des manifestations contre le gouvernement en Iran

IMAGE Le pays est agité depuis jeudi par des manifestations contre le gouvernement du président Hassan Rohani. Pour protester contre le régime, des femmes ôtent leur voile en public…

Marie De Fournas

— 

 La photo de cette jeune femme iranienne brandissant son voile en pleine rue devient un symbole des manifestations.

La photo de cette jeune femme iranienne brandissant son voile en pleine rue devient un symbole des manifestations. — Twitter

EDIT : La photo de cette femme a été prise mercredi 27 décembre à Téhéran, 24 heures avant les premières manifestations en Iran. La jeune femme participe au mouvement #WhiteWednesdays. 

Un symbole. Depuis le 28 décembre en Iran, les protestations antigouvernementales se multiplient à travers tout le pays. Les manifestants dénoncent le gouvernement du président Hassan Rohani jugé incapable de répondre aux difficultés économiques. Le régime est également largement remis en cause et notamment par des femmes, dont certaines veulent être libres de porter le voile ou non. Malgré les sanctions encourues, quelques-unes osent ôter leur hijab en public.

>> A lire aussi : VIDEO. Iran : «Les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais» selon Trump

L’une d’entre elle a été photographiée en pleine rue, immobile, avec son foulard blanc au bout d’un bâton en signe de protestation contre le régime mollahs. L’image très forte a été largement relayée sur les réseaux. Il se pourrait qu’elle devienne l’un des symboles forts de ces manifestations qui ont déjà fait deux morts par balles  dans la ville de Doroud.

Une seconde photo de femme iranienne retirant son voile a été largement partagée, provocant également l’admiration des internautes pour son courage.

La loi sur le port du voile en Iran, pourrait cependant légèrement s'assouplir. Mercredi dernier le chef de la police de Téhéran Hossein Rahimi a déclaré que « ceux qui ne respectent pas les codes islamiques  ne seront plus placés en centres de détention et n'auront pas de casier judiciaire ».  La police iranienne dit vouloir privilégier l’éducation au châtiment. Cependant, M. Rahimi n'a pas spécifié à quels codes islamiques il faisait référence ni quand ses nouvelles règles ont été introduites. Le port du voile reste obligatoire en Iran pour les femmes, qu'elles soient iraniennes ou étrangères et quelle que soit leur confession, depuis la révolution islamique de 1979.