Tour Eiffel éteinte après l'attentat en Russie: Les internautes se fâchent et obtiennent gain de cause

HOMMAGE Un symbole qui n'est pas passé inaperçu....

Lucie Bras

— 

La tour Eiffel éteinte après l'attaque de Londres le 22 mars 2017.

La tour Eiffel éteinte après l'attaque de Londres le 22 mars 2017. — Irina Kalashnikova/SIPA

Quelques heures après l’attentat qui a frappé Saint-Pétersbourg lundi, de nombreux internautes se sont demandé pourquoi la tour Eiffel ne s’est pas illuminée aux couleurs de la Russie, comme elle l’avait déjà fait pour l’Allemagne ou la Belgique. Quelques heures plus tard, la mairie de Paris a décidé d'éteindre le monument en hommage aux victimes.

>> A lire aussi : Les dirigeants politiques expriment leur solidarité avec les victimes et leurs familles

Souvent utilisée pour transmettre des messages de solidarité lors d’événements graves, la tour Eiffel, ce lundi, était restée inchangée. Le soir de l’attentat de Saint-Pétersbourg, elle a continué à scintiller toutes les heures, comme chaque jour. Cet « oubli » n’a pas échappé aux internautes.

Alep, Bruxelles, Nice… Des hommages récurrents

Elle était éteinte après l’attentat de Londres la semaine dernière et en décembre pour rendre hommage aux victimes de la ville d’Alep. Elle avait été parée des couleurs de la Belgique après l’attentat de Bruxelles, du drapeau allemand après la fusillade de Munich et aux couleurs de la France à la suite des attentats de Paris et Nice. Après la fusillade dans une boîte gay d’Orlando aux Etats-Unis, elle avait été illuminée aux couleurs du drapeau arc-en-ciel.

La colère des internautes a-t-elle été entendue par la mairie de Paris ? En tous cas, ce mardi, la maire de Paris Anne Hidalgo a finalement annoncé que la tour Eiffel serait éteinte «à partir de minuit» en hommage aux victimes de l'attentat de Saint-Pétersbourg. 

La tour Eiffel n’est pas le seul monument à subir les foudres des internautes pour son manque d’implication après l’attentat. La porte de Brandebourg à Berlin ne s’est pas parée des couleurs de la Russie, car « Saint-Pétersbourg n’est pas une ville jumelle de Berlin », a justifié la mairie. Pourtant, elle l’avait fait pour Orlando, qui n’est pas non plus une ville jumelée avec la capitale allemande, remarque un internaute dans un tweet.