Google et Facebook s'associent pour installer un câble sous-marin de 13.000 km de long

INTERNET La liaison ultra-rapide, qui reliera Los Angeles (Etats-Unis) à Hongkong (Chine), devrait être opérationnelle à l'été 2018...

M.C. avec AFP

— 

Le cable reliera les Etats-Unis et Hong Kong.

Le cable reliera les Etats-Unis et Hong Kong. — Google Earth

L’immense câble, l’un des plus longs au monde, permettra « d’organiser en même temps 80 millions de vidéoconférences en haute définition entre Hongkong et Los Angeles », selon Google. Une fois n’est pas coutume, le géant américain s’est allié avec un autre poids lourd d’Internet, Facebook, pour un projet d’installation de câble sous-marin ultrarapide à travers l’océan Pacifique.

Source : Google

La construction du câble sous-marin de 12 800 km, baptisé PLCN (Pacific Light Cable Network), va démarrer cette année et il devrait devenir opérationnel à l’été 2018, selon un communiqué. Son coût n’a pas été précisé. « C’est particulièrement gratifiant que des entreprises technologiques mondiales comme Google et Facebook deviennent co-investisseurs dans PLCN », a commenté Wei Junkang, le président du conseil d’administration de l’un des partenaires du projet.

« Davantage connecter l’Asie » et les Etats-Unis

« La plupart des câbles sous-marins du Pacifique vont des Etats-Unis au Japon, et cette liaison plus directe nous donnera davantage de diversité et de résistance », a expliqué de son côté Facebook dans un blog séparé. « Avec l’augmentation du nombre de personnes qui utilisent les applications et services de Facebook dans la région, PLCN aidera à davantage connecter l’Asie et nos centres de données aux Etats-Unis », a-t-il fait valoir.

Ce n’est pas la première fois que des géants technologiques américains s’allient pour installer un câble sous-marin. Facebook et Microsoft avaient ainsi annoncé en mai qu’ils allaient collaborer à un autre projet de 6 600 km sous l’océan Pacifique, « Marea ». Ils avaient expliqué à l’époque vouloir ainsi « accélérer le développement de la prochaine génération d’infrastructure Internet et soutenir l’explosion de la consommation de données et la croissance rapide de leurs services de cloud et en ligne ».