Tournoi de Bercy : « Pas responsable du brouhaha », Jean-Vincent Placé répond à Stan Wawrinka

TENNIS Le secrétaire d'Etat se défend...

R.B.

— 

Jean-Vincent Placé le 24 octobre 2016.
Jean-Vincent Placé le 24 octobre 2016. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

C’est sans doute l’un des clashs les plus ridicules de l’histoire mais il faut reconnaître que c’est assez drôle. Rabroué par Stan Wawrinka, agacé par ses discussions, en plein match mercredi soir à Bercy, Jean-Vincent Placé a profité de sa présentation à la presse de la semaine de l’innovation publique pour répondre au tennisman suisse.

« Ni Jean Gachassin (le président de la FFT), ni moi n’étions responsables du brouhaha, s’est défendu au micro de RMC le secrétaire d’Etat chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification. On n’a pas pensé qu’il s’adressait à nous. Nous n’étions pas dissipés mais juste en train d’échanger. »

« C’est un petit peu comme dans les classes avec les élèves, il y en a trente, tout le monde chuchote et puis on prend celui qui est le plus connu et c’est moi, a-t-il expliqué à .pol, webémission du JDD, du Huffington Post, de L’Internaute et du Lab Europe 1. C’est vrai que je chuchotais à l’oreille de Jean Gachassin mais je crois surtout que Stan Wawrinka, qui a perdu d’ailleurs, était passablement énervé parce que je l’ai rarement vu dans un aussi mauvais jour. » Vite, on veut la réponse à la réponse, maintenant!