Tournoi de Bercy: Wawrinka dégomme un Jean-Vincent Placé trop bavard pendant son match, c'est drôle

TENNIS Le Suisse n'a pas apprécié que le secrétaire d'Etat écolo passe son temps à parler pendant sa rencontre...

J.L.
— 
Jean-Vincent Placé à l'Assemblée nationale le 16 mars 2016
Jean-Vincent Placé à l'Assemblée nationale le 16 mars 2016 — ALAIN JOCARD AFP

Il était tard, ça n’allait pas comme il voulait sur le terrain, bref, Stan Wawrinka était d’une humeur de chien mercredi soir sur le Central de Bercy, alors qu’il ferraillait contre Struff, finalement vainqueur surprise en trois manches (3-6, 7-6, 7-6). Il n’a pas hésité à recadrer sèchement un spectateur présent en loges qui bavassait un peu trop à son goût.

C’est là que ça devient savoureux. Le spectateur en question se trouvait être Jean-Vincent Placé, le secrétaire d’État chargé de la Simplification et de la réforme de l’État, visiblement en pleine discussion avec Jean Gachassin, le président de la Fédération française de tennis.« Oh, ça te dérange pas qu’on joue un match ? Non mais sérieux, il est minuit, si tu n’as pas envie de voir, tu rentres », a lancé Stan, applaudi par le public Bercy. La popularité des membres de ce gouvernement, dingue, quand on y pense.