VIDEO. US Open: Dans le duel des Williams, Serena domine (logiquement) Venus

TENNIS L'Américaine rejoint les demies...

R.B. avec AFP

— 

Srena Williams félicite sa soeur Venus après sa victoire à l'US Open le 9 septembre 2015.
Srena Williams félicite sa soeur Venus après sa victoire à l'US Open le 9 septembre 2015. — Ella Ling/BPI/REX Shutt/SIPA

La N.1 mondiale Serena Williams est venue à bout mardi en quart de finale de l'US Open de l'adversaire qu'elle connait le mieux et qu'elle craint le plus sur le circuit, sa soeur aînée Venus.

Même si Serena Williams (33 ans) peut entrer encore un peu plus dans l'histoire en réalisant le quatrième Grand Chelem du tennis féminin, elle n'attendait aucun cadeau ou aucun traitement de faveur de son aînée (35 ans).

«Dès qu'on entre sur le court, on est d'incroyables compétitrices, mais à la seconde où le match est fini, nous sommes à nouveau soeurs et amies», a expliqué, plus soulagée qu'heureuse, Serena Williams après son succès 6-2, 1-6, 6-3.

«Venus a joué à un niveau incroyable durant ce match, dès le premier échange, j'ai su qu'elle était là pour gagner, même si je n'en ai jamais douté», a souligné la reine du tennis féminin qui mène désormais seize victoires à onze au bilan des confrontations avec son aînée.

Le choc entre les soeurs Williams, 27e édition de leur duel, était très attendu comme en attestait la présence parmi les 23.700 spectateurs du Arthur Ashe Stadium de célébrités comme Oprah Winfrey, Kim Kardashian ou Donald Trump.

Mais ce quart de finale aux allures de finale n'a guère tenu ses promesses avec un premier set à sens unique dominé par Serena, une deuxième manche contrôlée de bout en bout par Venus, avant que la cadette ne fasse respecter la logique dans le 3e et dernier set.

«Perdre n'est jamais marrant, mais au moins, j'ai la satisfaction de me dire que Serena peut encore réussir le Grand Chelem», a souligné Venus, ancienne N.1 mondiale, désormais 23e mondiale et double lauréate de l'US Open.

«Notre duel a fait beaucoup parler, parce que notre histoire est l'une des plus belles du tennis, mais je dois avouer que je ne suis pas mécontente que cela soit terminé», a insisté Serena.

VIDEO. US Open: Frustré par sa défaite contre Cilic, Tsonga a «envie de tout casser»

Il ne lui reste plus qu'à remporter deux matchs pour signer une quatrième victoire consécutive à Flushing Meadows.

Si elle s'impose samedi en finale, Williams aura, comme Steffi Graf, 22 titres du Grand Chelem à son palmarès et comme l'Allemande en 1988, elle aura remporté les quatre trophées les plus importants la même année.

Sa prochaine adversaire se nomme Roberta Vinci, 43e mondiale qui disputera à 32 ans sa première demi-finale en Grand Chelem.

Mais Williams se méfie de l'Italienne qui a battu la révélation française Kristina Mladenovic 6-3, 5-7, 6-4 et qui a beaucoup d'expérience, avec ses cinq titres majeurs en double dames.

«Je ne vais pas la sous-estimer, elle n'est pas en demi-finale par hasard», a prévenu la N.1 mondiale qui a remporté leurs quatre précédentes confrontations sans jamais perdre un set, la dernière le mois dernier à Toronto.