VIDEO. Roland-Garros: Cinq trucs qui prouvent que Ferrer n’est pas si chiant que ça

TENNIS L'Espagnol est l'éternel joueur du Top 10 dont on ne parle quasiment jamais...

N.C.

— 

Capture d'écran d'une campagne contre la violence en Espagne à laquelle a participé David Ferrer.
Capture d'écran d'une campagne contre la violence en Espagne à laquelle a participé David Ferrer. — Capture d'écran

C’est le quart de finaliste dont on parle le moins. Comme d’habitude, en fait. Avec David Ferrer, c’est toujours la même histoire. L’Espagnol de 33 ans a beau avoir fait deux quarts de finale, une demi-finale et une finale ces dix dernières années à Roland-Garros, il reste le gentil Top 10 qui a un nom qui ressemble à Federer, que le grand public ne reconnaît pas dans les allées et que les organisateurs font jouer sur le Court 1 ou 2 jusqu’au moment où, bon, tous les matchs sont programmés sur le Lenglen ou le Central de toute façon.

L’intéressé lui-même ne s’en émeut pas plus que ça. En témoigne sa réponse à un journaliste après avoir expédié Cilic en 8e de finale, lundi.

« Magnifique joueur de fond de court » pour les uns, il est surtout LE « terrien chiant par excellence » pour beaucoup d’autres, ce qui ne donne pas forcément envie de s’intéresser à lui. Alors qu’en cherchant un peu, on peut découvrir quelques trucs assez sympas. Et cela aurait été dommage de les garder sous silence.

1. Il fait du rap

Ferrer, un garçon bien propre sur lui ? Détrompez-vous, il est passé à ça d’une grande carrière de rappeur. Ajoutez les chaînes en or et un tatouage et vous obtiendrez le bad boy du circuit. Au calme. (à 1’24 sur la vidéo)

2. Ses idoles de jeunesse sont des fortes têtes

Esprit rebelle toujours, le petit David avait dans sa chambre d’enfant des posters de Bruguera (bon…), mais aussi de Romario et Stoijkov. Pas forcément ce qu’on peut appeler des enfants de chœur.

3. Si si, parfois, il pète des câbles

Comme ses modèles, l’Espagnol peut donc aussi avoir des coups de sang. Ce n’est pas souvent, mais quand ça arrive, l’arbitre prend cher. Même dans un anglais approximatif. What f….. are you doing ? !!!


4. Il joue à la console en slip avec Nadal

Non, Ferrer ne fait pas que des footings de dix bornes avant même le petit-déjeuner et des allers-retours trois mètres derrière sa ligne de fond de court pendant deux heures d’affilée sans pause sous 40 °C pour une « petite » séance d’entraînement. Il sait aussi se détendre un peu. De préférence en slip, manette de jeu en main, avec son ami Rafa.

5. Il est sexy

Il y en a plus d’une dans les tribunes à Paris, Rome ou Madrid qui ne vont voir les matchs que pour ses beaux yeux. Le style surfeur, avec cheveux mi-longs et bronzage quelle que soit la saison, sans doute. Et c’est scientifiquement prouvé, le surfeur est cool. Toujours.