Guerre civile et boycott, le tournoi des 5 Nations sans vainqueur, en 1972, dans notre podcast

«MINUTES PAPILLON» Dans notre série « Il était une première fois, dans l’histoire du sport », retour en 1972 lorsque le Tournoi des 5 Nations, à l'époque, n'avait pu aller à son terme

Réalisation Gilles Durand
— 
Un soldat anglais traînant un manifestant, lors du «bloody sunday», dimanche sanglant, le 30 janvier 1972, à Derry, en Irlande du Nord.
Un soldat anglais traînant un manifestant, lors du «bloody sunday», dimanche sanglant, le 30 janvier 1972, à Derry, en Irlande du Nord. — Thompson / AFP

Dans « Minute Papillon ! », on retrouve aujourd’hui un nouvel épisode de notre série « Il était une première fois, dans l’histoire du sport ». Un épisode en lien avec la dernière journée décalée du Tournoi des 6 Nations et le match de rugby France-Irlande, ce samedi.



Retour en 1972, dans l’histoire du rugby, lorsque le Tournoi des 5 Nations, comme il s’appelait à l’époque, n’a pu aller à son terme.

Episode 4 : Guerre civile et boycott, le Tournoi des 5 nations sans vainqueur, en 1972

Un clic dans le lecteur ci-dessus pour écouter cet épisode

Ce n’est pas la première fois que la célèbre compétition européenne de rugby, disputée habituellement au printemps, se termine en automne pour cause d’épidémie. En 1962, la rencontre entre l’Irlande et le Pays de Galles avait été décalée en novembre, à cause de la variole qui sévissait chez les Gallois.

En 2001, l’épizootie de fièvre aphteuse a contraint la même Irlande à reporter trois de ses matchs en septembre et octobre. Cette année, à cause de la pandémie de Covid-19, les Irlandais ont dû patienter pour jouer leurs deux derniers matchs.

La ville de Derry, en Irlande du nord, en février 1972, quelques jours après le «bloody sunday», dimanche sanglant qui a vu l'armée anglaise tirer sur des manifestants.
La ville de Derry, en Irlande du nord, en février 1972, quelques jours après le «bloody sunday», dimanche sanglant qui a vu l'armée anglaise tirer sur des manifestants. - Michel Laurent / SIPA

Mais ce ne sont pas les épidémies qui ont le plus pénalisé l’équipe du trèfle. En 1972, elle a dû subir un boycott de ses voisins celtiques, l’Ecosse et le Pays de Galles, à cause d’émeutes en Irlande du Nord.

« Bloody Sunday » et boycott de l’équipe d’Irlande

Evénement aussi dramatique qu’emblématique, c’est le 30 janvier de cette année que survint le «Bloody Sunday », le « dimanche sanglant », tuerie à Derry qui fit 14 morts et 28 blessés parmi des manifestants et des passants.

Le boycott de l’Irlande en 1972 l’a peut-être privé d’un grand chelem, alors à sa portée. Pour la première fois, la politique s’était invitée dans le tournoi.

Notre invité, Derek Gallagher, passionné de rugby, nous explique pourquoi l’Irlande est une nation à part dans le monde de l’Ovalie.

Si vous voulez en savoir plus sur cette première fois dramatique, un clic dans le lecteur audio !

Le podcast « Minute Papillon ! »

« Minute Papillon ! » est un podcast original de 20 Minutes. Si vous l’appréciez, vous pouvez vous abonner gratuitement et nous évaluer sur votre plateforme de podcasts préférée, comme Apple podcast, Google podcast, Spotify, Deezer…

Pour nous contacter : audio@20minutes.fr

Retrouvez tous les podcasts de 20 Minutes.