Commotions: Toulon, Montpellier et quatre autre clubs pros convoqués pour manquement au protocole

RUGBY L'étau se resserre autour des clubs sur la question du suivi des commotions

W.P.

— 

Agen-Montpellier, novembre 2018
Agen-Montpellier, novembre 2018 — THIERRY BRETON / AFP

C’est un communiqué de la Ligue nationale de rugby comme les autres, ou presque. Au milieu des convocations pour cartons rouges et autres comportement litigieux de joueurs, celle de six clubs professionnels (deux du Top 14, quatre de Pro D2) pour manquement au protocole de suivi des commotions. Sont ainsi convoqués par la commission de discipline et des règlements de la LNR, à la suite d'une saisine de la Commission commotion cérébrale de la FFR​ : Montpellier, Toulon, Massy, Colomiers, l’US Bressanne et le Biarritz Olympique.

Présidée par Serge Simon, la Commission commotion de la FFR rappelle que les clubs doivent respecter certains critères clés dans le suivi du protocole. A savoir disposer d’un équipement vidéo (VOGO) et de former les membres de leur staff. Selon le barème des sanctions fixé par la LNR en 2017, les clubs convoqués encourent de 10.000 à 50.000 euros en Top 14, et moitié moins pour les équipes de Pro D2.