Tournée d'automne: Les Australiens s'en foutent de nous, ils envoient l'équipe B face à la France

RUGBY Pas de Foley, Hooper, Folau, Moore contre nous...

20 Minutes avec AFP

— 

Bernard Foley et Dane Haylett-Petty
Bernard Foley et Dane Haylett-Petty — Andrew Fosker/Shutterst/SIPA

Le sélectionneur australien Michael Cheika a surpris jeudi en sortant quasiment tous ses cadres de son équipe de départ, titularisant Quade Cooper plutôt que Bernard Foley à l'ouverture, pour affronter la France samedi à Saint-Denis.

Dans l'optique de renouvellement de l'effectif engagée après le Mondial, Cheika a choisi de faire largement tourner sa formation en apportant 11 changements par rapport au XV de départ qui s'est imposé en Ecosse (33-32).

Cooper à l'ouverture

Israel Folau, Michael Hooper, Bernard Foley, Stephen Moore et Dane Haylett-Petty, les seuls Wallabies titulaires sur tous les matches de leur sélection en 2016, ne débuteront pas au Stade de France. Trois d'entre eux (Folau, Hooper et Haylett-Petty) ne seront même pas sur le banc.

>> A lire aussi : XV de France: Doussain à l'ouverture, Nakaitaci à l'aile, voilà les Bleus pour l'Australie

La surprise est de taille, particulièrement en ce qui concerne Foley, qui avait supplanté avec réussite Cooper lors du dernier Mondial et avait été confirmé depuis. Autres victimes de ce turn-over: le deuxième ligne Rory Arnold, le centre Reece Hodge, pourtant auteur d'un essai à Murrayfield, et le pilier Sekope Kepu.

Seuls sont conservés dans le XV de départ le demi de mêlée Will Genia, le troisième ligne David Pocock, qui sera capitaine, l'ailier Henry Speight et le centre Tevita Kuridrani.

Cinq Australiens connaissent leur première titularisation: Tolu Latu, Allan Alaalatoa, Sefa Naivalu, Luke Morahan et le centre Kyle Godwin, dont ce sera le tout premier match sous le maillot national. Luke Morahan, un quasi-novice (2 sélections), aura la lourde tâche de faire oublier Israel Folau au poste d'arrière.

« C'est le bon moment pour laisser des gars se préparer comme titulaires »

L'Australien le plus expérimenté sur le terrain sera le talonneur James Slipper (83 sélections).

«Je pense juste que c'est le bon moment pour laisser des gars se préparer comme titulaires», a expliqué Cheika pour justifier cette rotation massive. «Parfois, pour les remplaçants, c'est dur de savoir à quoi s'attendre parce que tu ne sais pas quand tu vas débuter. C'est dur de se préparer», a poursuivi l'ancien entraîneur du Stade Français.