Soupçons de match truqué PSG-Etoile rouge: Henrique et Blanc entendus en tant que témoins

FOOTBALL L'information, avancée par «Le Point», met quasiment le PSG hors de cause...

W.P.

— 

Antero Henrique et Jean-Claude Blanc
Antero Henrique et Jean-Claude Blanc — FRANCK FIFE / AFP

Difficile de ne pas parler du match aller avant le déplacement final du Paris Saint-Germain sur la pelouse de l'Etoile rouge de Belgrade, en Ligue des champions​. Remporté 6-1 par les hommes de Thomas Tuchel, le premier round fait l’objet d’une enquête en raison de soupçons de trucage autour du match.

Un informateur de l’UEFA avait signalé plusieurs jours auparavant l’intention d’un haut dirigeant du club serbe de parier une forte somme sur une large défaite de son équipe. Un avertissement pris suffisamment au sérieux pour que les infos atterrissent au parquet national financier (PNF) qui a ouvert une enquête préliminaire, fin septembre.

Paris presque hors de cause

Lundi soir, Le Point a affirmé que, dans le cadre de ladite enquête, les dirigeants du Paris Saint-Germain Antero Henrique et Jean-Claude Blanc ont été entendus comme témoins plusieurs semaines après la rencontre. Les deux hommes auraient assez largement collaboré avec la police. Une source de l’hebdomadaire : « en l’état des investigations, l’implication du PSG, suspecté un temps d’avoir pu se laisser tenter par l’idée d’un match arrangé, n’est pas du tout établie et il semble, au contraire, que ses dirigeants n’ont jamais été approchés, ni de près ni de loin, par un quelconque corrupteur. »

Le PSG a confirmé cette rencontre au Point mais n’évoque rien d’autre que « les arrière-cuisines sur l’organisation d’une telle réception qui ont été évoquées. » Quoi qu’il en soit, le club de la capitale est quasiment hors de cause bien que l’enquête, elle continue.