Paris FC – Sochaux : Les Parisiens s'inclinent dans le temps additionnel... Revivez ce match avec nous

LIVE Malgré l’ouverture du score en début de match, les Parisiens ont raté deux pénos coup sur coup avant de prendre un rouge avant la pause, laissant le champ libre à Sochaux pour se qualifier

Aymeric Le Gall
— 
Le Paris FC accueille Sochaux pour le premier match de barrage d'accession à la L1.
Le Paris FC accueille Sochaux pour le premier match de barrage d'accession à la L1. — Bertrand GUAY / AFP

 



22h38 : Il est temps de fermer ce live. Vous avez été nombreuses et nombreux à répondre à l'appel ce soir, ça fait plaisir. Passez une bonne fin de soirée ! Bécooooooooots
22h34 : Non c'est bon, ils ont juste tapé un petit sprint sur la pelouse avant de rentrer en tribune.
22h32 : Ah merde, début d'envahissement du terrain du côté des supporters parisiens. Faudrait pas que ça parte en sucette.
22h30 : Le Sochalien Florentin Pogba est venu fêter ça dès le coup de sifflet final avec son clan, massé juste en dessous de moi. Ce qui a créé un début d'embrouille avec les supporters parisiens mais rien de grave, ça s'est vite calmé.
22h28 : C'EST FINI !!!!
92e : Do Couto enroule aux 20 mètres, Demarconnay reste planté et ne peut que constater les dégâts.
92e : OH CE BUUUUUUUUUUUUUUUUUUT DE SOCHAUX !!!! C'est cruel pour le Paris FC qui va encore se faire taper en barrage. Et avec le pire des scénariso, ils étaient à ça d'arracher la prolong.
90e : On y va tout droit les enfants, on y va.
89e : Qu'est-ce qu'il mange le petit Hanin quand même... Et le gars ne moufte pas et se relève à chaque fois. Je crois que je tiens mon chouchou.
88e : Le vent se lève.

 

OK KEN LOACH 

87e : La prestation sochalienne à 11 contre 10, ça pique les yeux.
84e : On sent quand même que les Parisiens sont sur un fil. Si on va en prolong, c'est l'AJA qui va se frotter les mains.
81e : Tiré au premier poteau et dégagé par la défense. Ça part en contre pour Sochaux mais Hanin est là pour faire la police (vous l’avez ?).
80e : A chaque corner parisien le stade rugit, on dirait un péno ! Mais vu comment ils les tirent, c'est peut-être mieux d'avoir un corner en effet.
79e : Et encore Hanin qui nous fait une Kung-Fu Panda pour dégager un nouveau ballon brûlant ! C'est le Nicolas Pallois du PFC (quand bien même il ne lui ressemble absolument pas).
78e : La défense parisienne sur un fil devant Kalulu, Demarconnay s’emmerde pas et envoie un grand coup de pompe en touche. Ça tient pour le moment.
75e : Sachez qu'à Charléty, on s'échauffe derrière la ligne de but. Le football des campagnes comme on l'aime.
73e : Quel retour défensif de Hanin encore ! Sacré match pour le latéral gauche du PFC.
72e : Sochaux enchaîne les fautes de charcutier-traiteur au lieu de jouer au foot. Brillante idée.
71e : Les Sochaliens chantent un truc qui parle de "prendre l’apéro". Des gens bien, assurément.
68e : Corner parisien tiré sur le gardien... C'est con, à 10 contre 11 faut pas gâcher ça les mecs.
67e : C'est plus hâché qu'en première période, la tension monte, les mollets tremblent, les têtes vacillent. Je pourrai continuer comme ça encore longtemps mais vous avez compris l'idée.
64e : Ce qui peut donner de l’espoir aux Parisiens, c’est que qu’en face ce ne sont pas des foudres de guerre non plus (dit-il après avoir dit que ça combinait bien dans les petits espaces #JeanMichelCohérence).
61e : Ça combine bien dans les petits espaces, en une touche, du côté de Sochaux mais la finition est manquée. Thioune expédie une sauce au-dessus de la barre de Demarconnay.
59e : De rose, le ciel est passé au noir le temps de le dire, ça sent la saucée cette histoire où je ne m'y connais pas. Je ne suis clairement pas serein avec ma petite chemise...
56e : Ouhhh grosse chaleur dans la défense parisienne avec ce centre-tir sochalien que Kalulu ne parvient pas à tacler dans le but. Il lui a manqué une taille de crampon.
53e : Magnifique passe (presque) dé' d'un défenseur parisien à l'attaquant de Sochaux. La frappe n'est pas cadrée mais va pas trop falloir en plus leur donner des munitions gratos...
50e : Et ce sont les Parisiens qui repartent direct à l’attaque. Ils sont capables de le faire ces cons (dans ma bouche c’est affectueux) ! Et le stade qui se réveille pour les accompagner. Je vous le dis, cette soirée sera irrationnelle ou ne sera pas, on va se marrer je pense.
47e : Que peuvent nous inventer les Parisiens ce coup-ci ? Un troisième péno manqué et le but de la victoire à la 98e minute sur un retourné de papy Demarconnay ? Ne nous déçois pas, cher Paris FC.
46e : Vamos !
21h33 : Les joueurs sont de retour. Bon courage au Paris FC pour se relever après un tel scénar... En tout cas, moi, je ne cracherais pas sur une deuxième période aussi improbable. On n'est jamais à l'abri de rien avec cette bonne vieille Ligue 2 BKT.
21h20 : Allez c'est la pause, je vous retrouve dans un petit quart d'heure les potos !
45e : EGALISATION SOCHALIENNE !!! Juste après le rouge et juste avant la pause, ce but de Steve Ambri va douiller dans les têtes des hommes de Laurey.
44e : Je veux pas dire mais on n'entend absolument pas les supporters parisiens ce soir. Ils se font littéralement croquer par leurs homologues doubistes qui, eux, mettent le feu depuis le coup d'envoi.
42e : Deuxième tartine pour Name, le Paris FC va jouer plus d’une mi-temps à dix !!! Ça peut tout changer cette affaire.
40e : Ouhhhhh elle passe pas loin celle-là ! Première occase sochalienne au bout de 40 minutes avec ce petit enroulé du gauche de J’ai-pas-vu-qui-c’était, ça frôle la base du poteau.
38e : Nouvelle tentative du PFC en contre mais la frappe de Lopez en bout de course n'est pas cadrée.
35e : Ouhhhhh Demarconnay qui donne des frissons à ses coéquipiers après un dégagement foiré ! Faut dire aussi que le pauvre n'est pas beaucoup aidé par le champ de patates qui fait office de pelouse à Charléty.
32e : Pinaise il doit sacrément bien manger à la cantine le latéral droit parisien Axel Bamba ! J'ai déjà affronté des gabarits comme ça en district du Finistère (à l'époque où je tenais encore 90 minutes sur un terrain sans cracher mes poumons).
29e : Allez, premier moment un peu mou du genou dans ce match. Les Sochaliens mettent enfin le pied sur le ballon après avoir pris la marée pendant 20 bonnes minutes. L’occasion pour moi de terminer ma verrine de céleris (ouais, au Paris FC on sait recevoir).
24e : A noter que le passeur décisif Alimami Gory est sorti sur blessure. C'est Julien Lopez, le grand frère de l'ancien Marseillais Maxime, qui le remplace. Pour l'anecdote, à mes débuts, j'avais fait une longue interview avec lui dans un bar à chicha tout claqué dans les quartiers Nords de Marseille. Passionnant, hein ?
22e : Visiblement les Parisiens ont déjà oublié leurs deux pénos manqués. Les mecs se jettent à nouveau sur les buts de Prévot comme si de rien n’était. Et ça a bien failli passer avec ce scud de Siby de l’extérieur de la surface. Ça frôle le potal.
20e : Et Demarconnay est toujours dans les cages du PFC du haut de ses 78 ans (39 en vrai). Le mec était déjà là quand on commentait les matchs parisiens avec mon école de journalisme en 2013. La fidélité frérot.
18e : Hidalgo démission !


 

16e : Ce coup-ci c'est Alfarela qui bouffe la feuille. Le plus "drôle" c'est que c'est le copié-collé du premier, au ras du poteau gauche de Prévot. Sochaux peut remercier sa bonne étoile, truc de dingo ahahah !
14e : IL LE RATE IONCECAB¨CINCNOZDA?CQLUXNKWZDOINQX4F¨BW
13e : On va changer de tireur ce coup-ci. Les Sochaliens sont déjà au bord du gouffre, c'est ouf.
12e : PENOOOOOOOO POUR PARIS C'EST N'IM-PORTE-QUOI !!!! Et là y'a rien à dire, le tacle est cradingue.
10e : Magnéto Serge >> Parti en contre (merci les portes de saloon dans la défense de Sochaux), Gory déboule côté droit, dépose son vis-à-vis et adresse une galette plein axe que Siby reprend de volée. Vu le début de match, y'a rien à dire, le Paris FC est clairement mieux rentré dans ce barrage.
8e : GOOOOOOOOOOOOAAAAAAAAAAAAAAL POUR LE PARIS FC !!!!!
6e : C'était bien une main de Diedhiou après un duel aérien dans la surface. Et c'est Moustapha Name qui le rzate, ça passe à gauche du poteau de Prévot.
4e : IL LE FOIRE !!! Le kop sochalien en hélicosexe au-dessus du XIIIe arrondissement !
3e : Pénoooooooooo pour Paris mais whaaaaaaaaaaat ???? Début de match de fou, les Sochaliens entourent l'arbitre, perso je n'ai pas vu ce qu'il s'était passé. Une main peut-être ?
2e : Les Parisiens se ruent à l'attaque et obtiennent un premier corner au pied du virage sochalien.
1e : Et c'est parti !!!
20h30 : Fumis et bombe agriccole du côté des ultras sochalien, c'est bon, j'me sens à la maison.
20h28 : Les joueurs déboulent, on va pouvoir y aller.
20h25 : C'est peut-être le beau temps et ma bonne humeur qui font ça, mais je trouve que l'ambiance n'est pas si mal finalement. Et ce même s'il doit y avoir 7.000 personnes à tout péter (ce qui est quasi le triple de l'afffluence habituelle cette saison à Charléty, tout de même).
20h20 : Le XI sochalien d'Omar Daf.


 

20h15 : La compo du PFC, privé de Khalid Boutaïb, qui s'est malheureusement fait les croisés la semaine dernière. Courage mec.


 

20h10 : Les 200 supporters sochaliens (au doigt mouillé hein, on n'est pas à une vache près) semblent déjà bien partis pour gagner la bataille des tribunes.
20h : Salut la mif ! Je viens de me poser en tribunes, l’ambiance est digne de la Bombonera ce soir à Charléty (NON). Par contre gros big up au speaker qui donne tout ce qu’il a pour chauffer le maigre public. Je respecte ça.
Saluuuuuuuuuut les fifous et bienvenue sur ce live Ligue 2 ! Au programme, un petit match de barrage entre le Paris FC de Thierry Laurey et le FC Sochaux-Montbéliard dirigé par Omar Daf, dans un stade Charléty toujours aussi chaud bouillant. Bon, ok, on se moque un peu mais il faut bien ça pour tenir le coup dans une enceinte aussi claquée que ne l’est celle de la Porte de Gentilly. On espère tout de même que le beau soleil parisien poussera les badauds à venir pointer leur museau et mettre de l’ambiance ce soir. Tout comme on espère un match animé, à la hauteur de l’enjeu.

» Je vous donne rendez-vous à 20h pour lancer ce live Paris FC – Sochaux