CAN 2022 : L’Algérie « dans le dur » après son incroyable défaite face à la Guinée Equatoriale

FOOTBALL Derniers de leur groupe après deux matchs, les Fennecs, champions d’Afrique en titre, devront absolument battre la Côte d’Ivoire pour espérer se qualifier pour le prochain tour

A.L.G. avec AFP
— 
Dimanche, à Douala, Djamel Belmadi a assisté, impuissant, à la défaite de son équipe face à la Guinée équatoriale.
Dimanche, à Douala, Djamel Belmadi a assisté, impuissant, à la défaite de son équipe face à la Guinée équatoriale. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Le champion d’Afrique est à terre, dernier de son groupe en Coupe d'Afrique des Nations et au bord de l’élimination après s’être laissé surprendre par la Guinée équatoriale (1-0), dimanche à Douala. Le héros du « Nzalang Nacional » s’appelle Esteban Orozco Fernández Obiang Obono, mais EOFO Obono convient aussi. Il a surgi au second poteau sur un corner dévié pour surprendre le grand favori algérien (70e). La série d’invincibilité de l’  Algérie s’arrête donc à 35 matchs, à deux petites rencontres du record suprême détenu par l’Italie (37 matchs sans défaite).

Mais il y a plus grave pour les hommes de Djamel Belmadi, très agité tout au long du match. Avec un seul point, et zéro but marqué, ils sont derniers de leur groupe, avant un troisième match contre un autre favori, la Côte d’Ivoire. Les Éléphants auront l’occasion de bouter hors de la compétition le tenant du titre, déjà piégé au premier match par la Sierra Leone (0-0).

« On est dans le dur », admet Belmadi

« Avoir un point sur six ce n’est évidemment pas ce qu’on avait envisagé, a déclaré le sélectionneur algérien après la rencontre. Bien sûr que nous n’envisageons pas de quitter cette compétition. On va tout donner. Il n’y a pas de raison rationnelle, notamment dans le football. On peut dominer outrageusement un match et en sortir avec zéro point, zéro but. Que voulez-vous… On est dans le dur, on est dans la difficulté, on a de grosses difficultés. »

L’ancien joueur de l’OM​ a tout de même affirmé « croire en ce groupe ». « La Côte d’Ivoire est une grande équipe, une grande nation du football, mais c’est notre situation à nous qui compte. Il faudra marquer un but, car si on ne marque pas ça devient difficile. Moi j’y crois, tant que je ne suis pas mort, il y a de l’espoir », a-t-il conclu.