PSG : La concurrence avec Navas ? « C’est une motivation supplémentaire », se réjouit Donnarumma

FOOTBALL Le champion d’Europe déclare avoir choisi le PSG pour passer un nouveau palier dans sa carrière

A.L.G. avec AFP
— 
Gigio dans son nouveau jardin.
Gigio dans son nouveau jardin. — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Présenté en grande pompe aux côtés des quatre autres nouvelles étoiles parisiennes samedi avant le match contre Strasbourg, Gianluigi Donnarumma a eu droit à une belle ovation de la part du public de la Porte d’Auteuil. Alors que celui-ci entame tout juste sa préparation après un été qui l’aura fait entrer dans la cour des très grands en remportant l’Euro avec l’Italie et en étant nommé meilleur joueur du tournoi, « Gigio » a pris le temps de donner une interview au Corriere dello Sport pour évoquer son départ de l’AC Milan.

« Je suis resté huit ans à Milan, c’était ma maison, j’y ai vécu des moments magnifiques. Je resterai toujours un supporter du club. (…) Huit ans ne s’oublient pas, mais j’avais besoin de changer pour grandir, pour m’améliorer et devenir plus fort. J’ai ressenti le besoin de nouveaux espaces, d’une nouvelle réalité », a-t-il expliqué à nos confrères transalpins. Donnarumma, qui était en fin de contrat chez les Rossoneri, assure avoir fait ses choix « seul », précisant que son agent, l’influent Mino Raiola, « respecte le souhait de ses joueurs à 100 % » avant « bien sûr de tout faire pour satisfaire leurs demandes ».

Donnarumma pas effrayé par la concurrence avec San Keylor

Au PSG, où il poursuit actuellement sa préparation sans avoir encore disputé de match, il affirme se sentir « très bien, très détendu » : « La saison dernière, l’équipe n’a pas gagné la Ligue 1 mais le vrai objectif est autre : la Ligue des champions », indique le gardien italien, qui n’a encore jamais disputé le moindre match de C1 dans sa carrière.

Quant à la concurrence qui l’attend face à l’expérimenté Costaricien Navas, 34 ans, « c’est une motivation supplémentaire, quelque chose qui me fascine », dit-il, pas spécialement inquiet. Il aura pourtant fort à faire pour déloger l’ancien Madrilène, titulaire indiscutable au poste depuis son arrivée dans la capitale il y a deux ans. Reste à savoir comment Mauricio Pochettino et son staff vont procéder pour faire cohabiter deux gardiens aussi talentueux sans que cela ne tourne au casse-tête géant. On lui souhaite bien du courage.