Coronavirus en Ligue 2 : Comment le Covid a décimé l'effectif de Dunkerque en une semaine

FOOTBALL Sept joueurs du club maritime ont été testés positifs au coronavirus en moins d'une semaine

Francois Launay

— 

L'effetci de Dunkerque est fortement touché par le Covid
L'effetci de Dunkerque est fortement touché par le Covid — USLD
  • L’effectif du club promu en Ligue 2 compte sept joueurs positifs au Covid.
  • Le derby contre Valenciennes, prévu ce samedi, pourrait être reporté si quatre nouveaux cas étaient décelés d’ici là.
  • Edwin Pindi, directeur général du club maritime, raconte comment le club traverse cette semaine particulière

Jusqu’ici, le Covid avait épargné le club de Dunkerque. Depuis le déconfinement, le promu en Ligue 2 n’avait eu aucun cas positif à déplorer dans ses rangs. Mais en une semaine, tout a changé. En l’espace de six jours, l' USLD ne compte pas moins de sept joueurs positifs au coronavirus.

Et si quatre nouveaux cas sont décelés dans l’effectif d’ici jeudi soir, le derby contre Valenciennes, prévu ce samedi, sera reporté. Comment en est-on arrivé là ? Edwin Pindi, directeur général du club dunkerquois, dédramatise d’emblée la situation. « La question n’a jamais été de savoir si on allait être touché. La question était plutôt de savoir quand. On a eu la chance d’avoir été épargné pendant plusieurs mois. Mais ce n’est plus le cas », constate le dirigeant.

Débarqués de l’avion qui volait vers la Corse

Tout a commencé le vendredi 11 septembre. Ce soir-là, les résultats des tests, effectués chaque mercredi, révèlent quatre cas positifs. Placés en isolement, les joueurs concernés sont logiquement privés du déplacement prévu à Ajaccio pour le compte de la 3e journée de Ligue 2. Mais problème, il manque encore quatre résultats au moment d’embarquer pour la Corse samedi matin. Débordé comme partout en France, le labo nordiste met plus de temps que prévu pour rendre son verdict.

« On a prévenu la Ligue avant de prendre l’avion. On a pris la température de tout le monde et on a décollé de Calais pour rallier Ajaccio. Mais le commandant de bord nous prévient alors qu’il va devoir faire un stop au Bourget pour remettre du kérosène. Sauf qu’au moment d’atterrir au Bourget, notre médecin reçoit les résultats du labo qui révèlent qu’un joueur présent dans l’avion était positif, mais asymptomatique. Il a été immédiatement isolé mais la compagnie aérienne a refusé immédiatement de nous conduire à Ajaccio », raconte Edwin Pindi.

Le derby face à VA est menacé

Le match, qui devait se jouer en début de soirée, est reporté dans la foulée. Et l’effectif a fini par rallier Calais après d’âpres négociations. Après ce cinquième cas positif, des nouveaux tests ont eu lieu dimanche. Les résultats, tombés lundi soir, ont révélé que deux nouveaux joueurs étaient touchés par le virus. Au total, ce sont donc sept membres de l’effectif qui se retrouvent sur le flanc. Et ce n’est peut-être pas terminé. De nouveaux tests, réalisés ce mercredi, rendront leur verdict jeudi soir.

Si quatre nouveaux cas positifs étaient déclarés, le derby face à VA serait reporté. « Le protocole de la Ligue a évolué ces derniers jours. On est désormais tenu d’inscrire 30 joueurs sur une liste. Sur ces 30, il faut en avoir 20 valides pour pouvoir jouer. Aujourd’hui, avec 23 joueurs aptes, on se prépare pour jouer mais on verra bien ce que donnent les résultats des tests », lâche le directeur général de l’USLD.

Reste qu’avec seulement 24 joueurs sous contrat pro dans l’effectif, le club maritime a dû élargir sa liste à des joueurs de la réserve et des amateurs qui pourraient bien être sur la feuille de match samedi face à VA. De retour en Ligue 2 après 24 ans d’absence, le promu dunkerquois savait qu’il devrait composer avec les moyens du bord. Il ne s’imaginait sans doute pas que ce serait à ce point.