Coronavirus: Jean-Michel Aulas estime qu’en Ligue 1, « on est vraiment trop cons »

FOOTBALL L'annonce de la reprise de la Liga a exaspéré encore un peu plus le président lyonnais

N.C.

— 

Jean-Michel Aulas lors d'une conférence de presse le 13 février 2020.
Jean-Michel Aulas lors d'une conférence de presse le 13 février 2020. — JEFF PACHOUD / AFP

L’annonce de la reprise du championnat espagnol dans la semaine du 8 juin, intervenue samedi, a exaspéré encore un peu plus Jean-Michel Aulas. Le président de l'OL​, qui s’agite depuis des semaines pour faire reprendre la Ligue 1 malgré l’arrêt définitif du championnat actée fin avril, ne comprend pas pourquoi les dirigeants français ont été si vite en besogne. Il l’a redit dans une interview accordée à L'Equipe ce dimanche.

« C’est un comble, cette histoire, s’agace Aulas. Depuis deux mois, les dirigeants espagnols observent et travaillent en phase avec l'UEFA. Ce qui est paradoxal, c’est qu’ils ont assisté, Javier Tebas [patron de la Liga] en particulier, aux mêmes réunions que Didier Quillot [directeur général exécutif de la LFP]. Ce qu’ils ont dit à cette réunion, c’est : « patience ». Quand on voit que nos dirigeants y ont assisté, en en tirant des conclusions différentes, on se dit qu’on est vraiment trop cons, excusez-moi du terme. »

Selon JMA, la LFP aurait dû choisir de temporiser et de tenter de reprendre, quitte à vraiment arrêter si des cas de contaminations étaient constatés malgré le protocole sanitaire. En attendant de savoir ce que dira le Conseil d'Etat sur les recours déposés par l’OL, Amiens et Toulouse, le boss lyonnais « le jure sur la tête de [ses] enfants » : Il aurait agi de la même façon si son équipe avait deuxième du classement au moment de l’arrêt.