Strasbourg: Thierry Laurey et Anthony Gonçalves convoqués en commission de discipline après leurs propos sur Neymar

FOOTBALL Une semaine après leurs déclarations jugeant Neymar trop « chambreur » après la victoire du PSG ponctuée par la sortie du Brésilien sur blessure en Coupe de France, les Strasbourgeois risquent une sanction…

B.P.

— 

Sorti blessé contre Strasbourg en Coupe de France, le Parisien Neymar sera absent dix semaines et manquera le huitième de finale de Ligue des Champions contre Manchester United.
Sorti blessé contre Strasbourg en Coupe de France, le Parisien Neymar sera absent dix semaines et manquera le huitième de finale de Ligue des Champions contre Manchester United. — Michel Euler/AP/SIPA

Ils n’avaient pas été tendres à l’encontre de Neymar et son comportement trop «chambreur» à leur goût. Une semaine après leur élimination par le PSG en Coupe de France, le 23 janvier, et leurs propos cash à l’issue des 90 minutes de jeu au Parc des Princes (2-0), les Strasbourgeois Thierry Laurey et Anthony Gonçalves ont été renvoyés devant la commission de discipline de la FFF.

Leurs mots au terme d’une rencontre qui a vu Neymar sortir sur blessure, au pied droit, ont depuis entraîné d’innombrables commentaires sur la planète foot hexagonale,« Il peut s’amuser, mais qu’il ne vienne pas chouiner après », avait déclaré le milieu de terrain, sans connaître le diagnostic de la blessure du Brésilien.

La date de leur convocation pas encore connue

Au moment de s’exprimer, le technicien alsacien n’en savait pas beaucoup plus sur l’indisponibilité de dix semaines de Neymar (annoncée ce mercredi par le PSG, elle le verra manquer le huitième de finale de Ligue des champions contre Manchester United) : « Assumer quelquefois, c’est prendre quelques coups. […] Il a le droit aussi à un moment de se faire attraper. Ce n’est pas interdit. »

A la demande du Conseil national de l’éthique, l’entraîneur et le joueur alsaciens risquent une sanction après leur passage devant l’instance dont la date n’a pas été précisée. Devant la presse, Thierry Laurey est entre-temps revenu sur ses propos ce mardi : « Je ne savais pas que Neymar était blessé. Je suis malheureux pour lui parce que c’est malheureusement arrivé tout seul. »

« Je tiens à repréciser, des fois que des gens pensent qu’on va arriver contre Bordeaux avec des haches : on est une équipe qui joue au ballon, qui marque des buts. »