FC Metz: Après le pétard lancé en 2016 sur le lyonnais Anthony Lopes, un supporter condamné à six mois ferme

FOOTBALL Le match Metz-Lyon avait été arrêté par l'arbitre après les jets de pétards...

A.L.G.

— 

Un pétard explose tout près d'Anthony Lopes, le gardien Lyonnais, lors de Metz-Lyon, samedi 3 décembre.
Un pétard explose tout près d'Anthony Lopes, le gardien Lyonnais, lors de Metz-Lyon, samedi 3 décembre. — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Le tribunal correctionnel de Metz a rendu son verdict au sujet de l’affaire des pétards lancés sur la pelouse lors du match de Ligue entre Metz et Lyon​ en décembvre 2016. Ce soir-là, deux supporters messins n’avaient rien trouvé de mieux à faire que de balancer un pétard en direction du gardien de but lyonnais, Anthony Lopes, qui s’était écroulé sur la pelouse dans la foulée, subissant une brève hospitalisation ainsi qu’une ITT de 3 jours. Suite à ces incidents, le match avait été arrêté et reporté.

Selon France Bleu Lorraine, les deux accusés ont été condamnés, l’un à six mois de prison ferme, sans aménagement de peine, l’autre à six mois avec sursis. Le FC Metz, qui s’était de son côté constitué partie civile, a été reconnu comme victime dans cette affaire. Sa demande d’indemnisation, 1.200.000 euros de dommages et intérêts, sera étudiée au civil le 7 décembre prochain.