Strasbourg: La plateforme de revente en ligne de billets au Racing lancée «avant Monaco»

FOOTBALL Promesse du Racing club de Strasbourg au moment de la campagne d'abonnement en juin, le portail attendu depuis un peu plus d'un an est désormais promis «dans quelques jours» en ligne...

Alexia Ighirri et Bruno Poussard

— 

Strasbourg: la plateforme de revente de billets, c'est pour quand? (Archives)
Strasbourg: la plateforme de revente de billets, c'est pour quand? (Archives) — G. Varela / 20 Minutes
  • Le Racing club de Strasbourg s’est engagé lors de la campagne d’abonnement 2018/2019 à installer une plateforme de revente de billets en ligne.
  • Le hic ? Toujours aucune nouvelle de cette plateforme depuis le début de saison, ce qui n'est pas sans agacer certains supporters abonnés.
  • A «20 Minutes», le Racing club de Strasbourg promet désormais son lancement «dans quelques jours», avant la réception de Monaco.

On en parlait il y a déjà un an. Pour contrer la revente de billets au marché noir, et parfois à des prix exorbitants, le Racing club de Strasbourg annonçait à 20 Minutes qu'une plateforme de revente légale des billets serait intégrée à son site Internet d’ici à novembre (2017 donc).

Il faut néanmoins le rappeler, le sujet est encore plus ancien. Un vrai serpent de mer au Racing. Mais cette année, le club s’est engagé par écrit : lors du lancement de la campagne d’abonnement 2018/2019 en juin, il a indiqué qu’une plateforme de revente en ligne sera bien mise en place.

Ainsi sur le site Internet dédié aux abonnements encore en ligne, on peut lire au rang des nouveautés :

« Le club proposera une bourse d’échange officielle pour les billets du RCSA au stade de la Meinau. Si vous ne pouvez pas assister à une rencontre pour quelque raison que ce soit, vous pourrez dorénavant revendre le titre d’accès du match dans des conditions de vente fixées par le club. Via cette nouvelle plateforme sécurisée, il sera ainsi possible de revendre ses places d’abonnements ou bien d’acheter des billets aux meilleurs emplacements disponibles, dans un cadre légal et sécurisé. »

 

« On peut parler de publicité mensongère »

L’argument a justement convaincu Sébastien de prendre son premier abonnement au Racing : « Honnêtement, sans cette possibilité je n’aurais sûrement pas pris l’abonnement car je suis amené à travailler certains week-ends et donc je raterai forcément des matchs ». Comme lui, plus de 4.000 supporters se sont abonnés cette année.

Le hic ? Aucune nouvelle de la plateforme de revente. « La saison a débuté depuis le 10 août, avec quatre matchs à domicile, calcule encore Sébastien. Le club n’a pas tenu sa promesse et ne communique aucune date de mise en œuvre de la plateforme. On peut carrément parler de publicité mensongère. » Outre quelques tweets adressés au Racing, le supporter dit avoir envoyé des mails, « restés sans réponse concrète de la part du club ».

Une plateforme « en finalisation », promise dans « quelques jours »

Auprès de la formation alsacienne, 20 Minutes a donc pris des nouvelles de la plateforme attendue par un certain nombre de supporters du RCSA. « C’est en cours, elle sera prête très prochainement, répond Romain Giraud, son secrétaire général. Elle est en train d’être finalisée avec notre prestataire billetterie. » Depuis la saison passée, le problème de la revente illégale de billets n’a pas disparu. Mais pourquoi, alors, le portail n’a-t-il toujours pas été lancé ?

Romain Giraud répond : « C’est lié à divers paramètres techniques qu’il nous a fallu résoudre. On a préféré prendre notre temps pour le faire correctement au lieu d’aller trop vite. […] Les supporters ont été informés, un message est parti récemment. » « On n’avait pas donné de date mais on tenait à ce que ce soit fait pas trop tard après le début de la saison, avant les plus gros matchs à la Meinau », embraye Clément Calvez, le responsable commercial.

Un lancement réservé aux abonnés avant la réception de Monaco

Le Racing confie avoir ainsi espéré la lancer pour Dijon, fin septembre. Le club la promet désormais « avant Monaco », le 20 octobre (20h) ! « C’est sûr, ce sera fait à très court terme, prolonge Clément Calvez. C’est un sujet qui nous tient à cœur, une promesse qu’on a faite à nos abonnés. Dans quelques jours, ils auront la possibilité de revendre ponctuellement leurs billets en cas d’absence et ainsi s’y retrouver financièrement. »

« On préfère que la place soit reproposée à quelqu’un d’autre - d’autant que les places sont rares - plutôt qu’elle soit vide au stade », termine enfin le responsable commercial. Mais pour ceux qui ne l’auraient pas compris, la plateforme sera réservée aux abonnés. Pour les tarifs, le club les encadre. Car il souhaite qu’ils soient revendus au même prix que les tickets de la billetterie sur son site web.