Byebye: Accusé de corruption, un arbitre saoudien est viré de la Coupe du monde

FOOTBALL «Les conditions pour être sélectionné pour le Mondial 2018 ne sont pas remplies...» 

20 Minutes avec AFP

— 

L'arbitre saoudien privé de Coupe du monde
L'arbitre saoudien privé de Coupe du monde — SIPA

L'arbitre saoudien Fahad al-Mirdasi, accusé de corruption et qui devait initialement officier durant la Coupe du monde en Russie, a été retiré de la compétition par la Fifa «avec effet immédiat», a annoncé mercredi l'instance.

La commission des arbitres de la Fifa a estimé que «les conditions pour être sélectionné pour le Mondial 2018 ne sont pas remplies et a décidé d'annuler avec effet immédiat la sélection de Fahad al-Mirdasi», a indiqué la Fédération internationale dans un communiqué.

Les deux arbitres assistants, Mohammed al-Abakry et Abdulah al-Shalwai, qui devaient lui être associés, sont également écartés, conformément à la politique de la Fifa d'aligner des «équipes de trois arbitres».

Pas remplacé

M. Mirdasi ne sera pas remplacé, mais deux nouveaux arbitres assistants seront désignés, a précisé la Fifa.

A la mi-mai, le Comité de discipline et d'éthique de la Fédération saoudienne de football a préconisé la radiation «à vie» de M. Mirdasi, accusé de corruption, et avait recommandé son exclusion de la liste des arbitres retenus pour le Mondial-2018.

M. Mirdasi a été suspendu au motif qu'il avait sollicité un pot-de-vin auprès d'un club saoudien. L'homme a avoué, selon le Comité de discipline et d'éthique de la Fédération saoudienne.

Cet homme de 32 ans est l'un des arbitres les plus connus d'Arabie saoudite. Il a été accrédité par la Fifa en 2011 et a arbitré des matches aux Jeux olympiques de Rio en 2016 et à la Coupe des Confédérations en 2017.

M. Mirdasi avait été choisi pour arbitrer récemment la «Kings Cup» d'Arabie saoudite entre les clubs d'Al-Faisaly et d'Al-Ittihad mais avait été brusquement remplacé quelques heures avant le match.