Supporters de l'étranger: Comment un Brésilien est tombé amoureux du RC Lens grâce à «Football Manager»

FOOTBALL Pedro Hortencio est sans doute le fan le plus virtuel des Sang et Or…

Francois Launay

— 

Pedro a découvert le RC Lens via Football Manager
Pedro a découvert le RC Lens via Football Manager — Pedro Henrique Hortencio
  • Habitant de Petropolis, près de Rio de Janeiro, Pedro est tombé amoureux des Sang et Or via le jeu vidéo Football Manager.
  • Son rêve ? Venir chanter Les Corons à Bollaert mais le coût du déplacement rend pour l’instant impossible le voyage.

Il n’a jamais mis les pieds à Bollaert, ni à Lens, en France ou en Europe. Il n’a jamais vu un joueur Sang et Or en chair et en os, ne comprend pas un traître mot de Gervais Martel et ne saisit donc pas encore bien le concept de « remettre l’église au centre du village ». Et pourtant Pedro Henrique Hortencio voue une vraie passion au RC Lens.

>> A lire aussi : Supporters de l'étranger: Comment à New York et à Montréal, certains ont eu «la flamme pour le soccer grâce à l'OL»

Ce Brésilien de 18 ans, qui vit dans la ville de Petropolis (située à soixante kilomètres de Rio de Janeiro), est sans doute le fan le plus virtuel du club artésien qui se traîne à une pénible 16e place en Ligue 2.

Une carrière sur Football Manager l’a fait tomber raide dingue du Racing

Car Pedro n’a pas découvert le Racing lors d’un match à la télé, un article de presse ou dans une conversation improbable avec un routard artésien perdu dans un bar de Petropolis. Non, c’est via un jeu vidéo que Pedro est tombé raide dingue des Sang et Or il y a quelques mois.

Pedro do Brasil
Pedro do Brasil - Pedro Henrique Hortencio

« J’ai commencé une carrière d’entraîneur sur Football Manager et j’ai choisi le RC Lens par hasard. Je les ai d’abord sauvés de la relégation puis j’ai atteint la Ligue Europa avant de devenir champion de France. Du coup, j’ai commencé à me renseigner sur ce club que je ne connaissais pas et dont j’ai fini par tomber amoureux », raconte celui qui supporte aussi Flamengo dans son pays natal.

Très calé sur l’histoire du club

Si dans le jeu, la fiction dépasse largement la réalité, dans la vraie vie, Pedro a vite rattrapé ses lacunes sur l’histoire des Sang et Or. À force de recherches sur le Web et de discussions (en anglais) avec des fans français du Racing, il se rend compte que Lens n’est pas n’importe quel club en France.

« Je sais que ce sont des étudiants qui ont décidé de créer le club après avoir joué au foot dans un parc en 1905. Le club est né en 1906 sous le nom de Racing Club Lensois avant de prendre son nom actuel l’année suivante », raconte Pedro telle une page Wikipedia vivante.

>> A lire aussi : Battu à domicile par Sochaux, le RC Lens retourne dans le dur

Parfaitement calé sur l’histoire des Sang et Or, le jeune Carioca vibre toutes les semaines devant son écran aux (non) exploits des Lensois. « Dès que je peux, je regarde des matchs. Parfois, ça passe à la télé mais pas toujours. Du coup, je regarde le plus souvent sur Internet même si je sais que rien ne remplace le fait de les voir en vrai au stade », raconte Pedro qui confesse aussi mater les plus grandes rencontres de l’histoire du club histoire de se réchauffer le cœur.

Le rêve d’aller voir un match à Bollaert

Fort de cette passion improbable, le Brésilien compte désormais créer sur le Web une communauté de fans brésiliens du RC Lens. Surtout, Pedro rêve un jour de découvrir Bollaert et son ambiance si particulière. « Aujourd’hui, cela reste du domaine du rêve vu le coût que ça représente d’aller du Brésil à Lens. Mais je sais qu’un jour je réaliserai mon rêve de voir un match à Bollaert », conclut le jeune homme qui espère bien entonner un jour les Corons sur un air de samba. Message transmis au club…