Nicolas Douchez a été mis à pied par le RC Lens.
Nicolas Douchez a été mis à pied par le RC Lens. — FRANCK FIFE / AFP

FOOTBALL

Ligue 2: Nicolas Douchez mis à pied et pas payé jusqu'au 21 novembre par le RC Lens

Le club a sanctionné son gardien coupable d’avoir attenté à l’image du club lors d’une soirée parisienne le 25 octobre dernier…

  • L’ex-capitaine du club artésien doit comparaître le 2 février prochain devant le tribunal correctionnel de Paris pour « violences en état d’ivresse » et « dégradation grave du bien d’autrui ».
  • « Nicolas a trouvé la sanction complètement normale », affirme Eric Roy, le manager général du club.

Dix-neuf jours de mise à pied et huit jours sans salaire. Le RC Lens a révélé ce mercredi les sanctions prises à l’encontre de son gardien Nicolas Douchez. Placé en garde à vue dans la nuit du 25 au 26 octobre à la suite d’une grosse dispute avec une femme, l’ex-capitaine du club artésien doit comparaître le 2 février prochain devant le tribunal correctionnel de Paris pour « violences en état d’ivresse » et « dégradation grave du bien d’autrui ». Des faits qui se sont produits alors que le joueur était en journée de repos et que n’a pas apprécié le RC Lens victime d’un préjudice d’image.

>> A lire aussi : «Il n'y a pas eu de violences physiques»... Nicolas Douchez se défend et évoque un lynchage médiatique

Suspendu jusqu’au 21 novembre

Après une conciliation mardi devant la commision juridique de la Ligue, le club artésien a communiqué sa décision. « Nicolas Douchez est suspendu jusqu’au 21 novembre avec huit jours non rémunérés. Nous n’avons à décider que sur les textes qui concernent le club et son salarié, pas sur l’ensemble des faits qui relèvent du tribunal. C’était la sanction maximale prévue par les textes de la LFP dans le cadre employé-employeur », explique Arnaud Pouille, le directeur général du RC Lens.

A partir du 22 novembre, Nicolas Douchez pourra donc reprendre l’entraînement avec le groupe professionnel d’un club qui lui laisse clairement une deuxième chance. « Nicolas Douchez est conscient du préjudice causé au club. Il s’en expliquera lui-même Il aura vraisemblablement sa chance de réintégrer le groupe à partir du 22 novembre », poursuit le dirigeant lensois.

Il ne sera plus capitaine du club

« C’est une décision assez logique. Nicolas a trouvé la sanction complètement normale. Ce n’est pas facile pour lui. Il a très mal vécu le traitement médiatique de cette affaire. On verra certainement la réalité des faits quand le jugement sera fait. Mais il a eu un comportement qui n’est pas en adéquation avec son métier. C’est ce qu’on a condamné au RC Lens », lâche Eric Roy, le manager général du club.

Si Nicolas Douchez va bientôt pouvoir retrouver les terrains, une chose semble désormais acquise. Le brassard de capitaine qu’il portait avant cette affaire ne devrait plus lui revenir. « Cela me semble très loin d’une possibilité aujourd’hui », concède Arnaud Pouille, un dirigeant lensois qui se serait bien passé de cette affaire.