Euro 2016: «Jamais vu une note pareille», le bar où Tyson Fury a payé 200 Jägerbombs raconte la folle soirée des Anglais

FOOTBALL Le champion du monde de boxe est venu assister au huitième de finale de l'Angleterre contre l'Islande...

Romain Baheux
Tyson Fury avec les supporters anglais le 26 juin 2016 à Nice.
Tyson Fury avec les supporters anglais le 26 juin 2016 à Nice. — Rob Harris/AP/SIPA

« Je vous préviens, je n’ai pas trop le temps de vous répondre avec tous ces Anglais qui sont là. » Des bonnes bringues, l’Akathor en a connu. Installé sur le cours Saleya, haut lieu de sortie des fêtards niçois, le bar a l’habitude de soulager les gosiers asséchés par le soleil azuréen. Mais ça, c’était avant la venue des supporters des Three Lions et de leur leader de poids : le champion du monde de boxe Tyson Fury, venu encourager la bande à Wayne Rooney pour son huitième de finale contre l’Islande lundi soir.

Officiellement, le poids lourd a remis sa revanche contre Wladimir Klitschko à cause d’une cheville douloureuse. Officieusement, Tyson Fury est surtout venu se la coller au bord de la Méditerranée. Histoire de faire les choses bien, il s’est pointé dimanche au comptoir de l’Akathor pour payer une tournée à ses compatriotes. Et pas une bière : mais deux cents Jägerbombs (du Jägermeister avec une boisson énergisante ou de la bière pour les incultes) pour la modique somme de 1.000 euros. Une addition que le boxeur s’est empressé de partager sur son compte Twitter.

« On n’avait jamais vu une telle note. Il y avait une cinquantaine d’Anglais, donc ça faisait quatre verres par personnes, raconte-t-on au bar. Ils ont pas mal bu, c’était vraiment de la folie. » Publiée sur Twitter, cette vidéo donne un aperçu de la chaude ambiance des lieux au moment de la distribution des verres par le colosse.

Bien arrosés, les Anglais sont de plus en plus chauds. A tel point que le patron du bar se retrouve débordé et refuse de les servir davantage. « J’ai demandé à la police anglaise (en l’occurrence des spotters, policiers étrangers missionnés en France durant l’Euro) d’intervenir, poursuit le boss de l’Akathor. Ils ont parlé quelques instants puis le boxeur est sorti et les autres l’ont suivi. » Et la joyeuse bande de poursuivre les festivités en hurlant dans les rues de la ville.

Lundi, le pub acceptait de nouveau de servir les supporters de sa Glorieuse Majesté, affairés à préparer un huitième pouvant les amener à un quart de finale contre les Bleus dimanche (21h). Et Tyson Fury dans tout ça ? Ne vous inquiétez pas, le boxeur est déjà de retour au bar.