Euro 2016: Selon la Miviludes, il n'est «pas étonnant de retrouver» des scientologues «dans un grand événement festif»

SECTES Une association antidrogue financée par l’église de scientologie distribue des livrets pendant l’Euro...

Propos recueillis par Nicolas Stival

— 

Un livret sur les méfaits du cannabis financé par l'église de scientologie et distribué pendant l'Euro de football, le 17 juin 2016 au Stadium de Toulouse.
Un livret sur les méfaits du cannabis financé par l'église de scientologie et distribué pendant l'Euro de football, le 17 juin 2016 au Stadium de Toulouse. — N. Stival / 20 Minutes

Depuis le début de l’Euro de football, l’association « Non à la drogue, Oui à la vie » propose des brochures antidrogue aux alentours des stades, avant les matchs. Or, ces livrets, comme l’organisme qui les distribue, sont financés par l’église de scientologie, considérée en France comme un mouvement sectaire.

>> A lire aussi : Euro 2016: Vous avez remarqué les livrets anti-drogue près des stades? C'est la scientologie qui les finance

« Nous pouvons signaler, alerter, dénoncer, mais nous n’avons pas de rôle d’interdiction », explique Serge Blisko, président de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), placée sous l’autorité du Premier ministre. Il évoque pour 20 Minutes les méthodes très spéciales des scientologues censés lutter contre la toxicomanie.

Que pense la Miviludes de l’association « Non à la drogue, Oui à la vie » ?

Serge Blisko, le président de la Miviludes, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires.

C’est une émanation de l’église de scientologie, avec des programmes destinés en particulier aux personnes en difficulté sur le plan de la consommation de drogue. Intitulés Narconon, ils sont très décriés par les professionnels de la lutte contre la toxicomanie, notamment par la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives, qui dépend du Premier ministre). Ils ont été mis en place aux Etats-Unis et au Canada, et ont été interdits dans ce dernier pays à la suite d’un décès. Des gens de bonne foi, des parents, enseignants ou psychologues peuvent se laisser surprendre.

En quoi consiste Narconon ?

C’est relativement simple. On arrête toute substance. C’est très coercitif. On travaille, on s’épuise et on suit des programmes prétendument culturels, mais en fait scientologues, avec des questions du type : « Pourquoi êtes-vous là ? », « Pensez-vous que c’est de votre faute ? », « Est-ce que ce monde est mauvais ? ». Or, depuis quinze ans, les pouvoirs publics se sont orientés vers des programmes de substitution, avec de la méthadone ou du Subutex par exemple, plus du tout vers la privation brutale. En outre, les personnes sont placées à la campagne, dans une ferme isolée, où elles ne sont pas libres d’aller et venir. Les dangers sanitaires sont également importants.

Ce mouvement prétend guérir des gens en leur faisant acheter une substance, la niacine. C’est une vitamine que l’on prescrit normalement à petites quantités. Là, des doses énormes sont données, qui ne servent à rien. Mais les adeptes transpirent beaucoup et ils se voient ensuite proposer des séances de sauna, censées les régénérer.

Les responsables de « Non à la drogue, Oui à la vie » assurent faire de l’information et de la prévention, rien de plus…

Même s’ils ne font que cela, ils attirent des gens. Des personnes en difficulté, fragiles. Et ils aiment bien ça, surtout lorsque ces gens ont de l’argent…

Les retrouver autour des stades de l’Euro ne vous surprend pas…

Non. Ils font une opération de communication, lors d’un événement qui attire beaucoup de sportifs et de jeunes. C’était le cas l’an dernier à Lacanau (Gironde), qui est le rendez-vous mondial du surf. Ils avaient ouvert un stand mais lorsque les gens ont vu qu’il s’agissait de scientologues, ils se sont plaints aux organisateurs qui leur ont demandé de partir. L’Euro est également un grand événement festif, il n’est donc pas étonnant d’y retrouver cette association.

Au fait, pourquoi l’église de scientologie est-elle considérée comme un mouvement sectaire en France, et comme une religion dans d’autres pays ?

Pour les autres pays, je ne peux pas répondre. Mais en France, on parle de mouvement sectaire en fonction des agissements d’une organisation, de l’emprise exercée sur les individus qui ont le malheur d’entrer dans son giron, de ses exigences financières… Nous avons des exemples de gens qui ont perdu 300.000 ou 400.000 euros sur plusieurs années avec l’église de scientologie ! Autre critère : la pression exercée sur les membres. Dernier point, l’un des plus graves : les mouvements sectaires coupent un certain nombre de personnes de leur entourage professionnel ou familial. Ainsi, les scientologues leur demandent de travailler, souvent bénévolement.

>> A lire aussi : L'Eglise de Scientologie accusée d'«harcèlement moral» et «abus de faiblesse»

Deux associations satellites de la scientologie, le Celebrity Centre et la librairie SEL, ont été condamnées en novembre 2013 par la Cour de cassation à des amendes de 200.000 à 400.000 euros pour escroquerie en bande organisée. Ils vendaient par exemple plusieurs centaines d’euros un appareil qui était censé canaliser les mauvaises émotions.