Euro 2016: Après son «bras d'honneur», Pogba avait envie de fermer des bouches contre la Suisse

FOOTBALL Le milieu de terrain tricolore a bien réagi contre la Suisse après deux premiers matchs difficiles…

Julien Laloye

— 

Paul Pogba a réalisé une belle prestation face aux Suisses
Paul Pogba a réalisé une belle prestation face aux Suisses — CIAMBELLI/SIPA

A Lille,

Paul Pogba devrait faire des bras d’honneur plus souvent. Déjà parce que ça détend, personne ne dira le contraire, et ensuite parce que ça lui permet visiblement de retrouver un niveau plus proche des qualités qu’on lui prête. Le milieu de terrain tricolore est enfin entré dans son Euro, et cette entrée aurait pu être plus fracassante encore si Sommer et les poteaux ne s’en étaient pas mêlés dans le premier quart d’heure. Franchement, un soir ou ça rigole un peu plus devant le but, Pogba pouvait repartir avec le ballon du match promis à ceux qui le terminent après un triplé.

Sa sacoche du gauche, notamment, après une percée de velociraptor affamé tournerait déjà en boucle sur toutes les télés du monde si elle n’avait pas heurté la barre suisse. Mais ce n’était pas tout. Malgré quelques glissades qui n’avaient pas de rapport avec un mauvais choix de crampons, cette fois, Pogba a retrouvé la facilité technique qui est la sienne quand il est en confiance. Sa roulette après le repos sur une pelouse qui ressemblait à une tranchée allemande après la guerre de 14 nous donne encore des frissons. Et quelques petits autres trucs aussi, comme son implication à la récupération et sa volonté de ne pas faire le dribble de trop.

Deschamps a aimé, évidemment, même s’il en a un peu trop rajouté en conférence de presse sur le mode "il-n’avait-rien-à-prouver-pourquoi-ça-vous-étonne-sa-performance" : « Paul a été l’animateur du jeu en première période avec deux frappes de qualité, En seconde, il s’est moins projeté. Mais il a un gros gros potentiel. J’ai confiance en lui évidemment. On a besoin d’un Paul à son meilleur niveau. »

Et l’intéressé, qu’en a-t-il pensé, de cette prestation encourageante avant les matchs qui comptent vraiment ? On aurait bien aimé lui demander, mais le garçon a dû satisfaire à un contrôle antidopage avant de partir par une porte dérobée retrouver sa famille au plus vite, ce qu’on peut comprendre. Au moins avait-il pris le temps de répondre à nos confrères de beIN Sport, pour service rendu. On vous met tout.

« Nous avons eu les occasions pour gagner mais au final, nous ne prenons qu’un point. Nous sommes contents d’être premiers. L’aventure continue ! En début de match, j’ai commencé assez haut sur le terrain, nous étions très bien. Puis, ils ont eu plus d’espaces et du coup, j’ai été contraint de rester en retrait et j’ai pu faire quelques contres. Les critiques ? Je n’ai aucune réponse à donner, à personne. Moi, je joue au foot, je joue pour l’équipe. Ça va faire parler, en bien ou en mal. »

Pour cette semaine on part plutôt sur du compliment, en espérant passer carrément au léchage de bottes la semaine prochaine après son but victorieux en huitièmes de finale contre l’Irlande du Nord. Ou la République Tchèque. Ou l’Islande. Enfin, l’équipe qui se pointera en face une fois que nos polytechniciens les plus brillants auront trouvé la réponse.