Euro 2016 : Il a vu le même match que nous, le sélectionneur Suisse, ou il a fumé?

FOOTBALL Petkovic, l’entraîneur de la Nati, a une interprétation toute personnelle du match nul de son équipe contre la Roumanie (1-1)…

J.L.

— 

Vladimir Petkovic félicite ses joueurs après le match contre la Roumanie, au Parc.
Vladimir Petkovic félicite ses joueurs après le match contre la Roumanie, au Parc. — Christophe Ena/AP/SIPA

Au Parc des Princes,

On s’est assis dans l’auditorium du Parc des Princes sans aucune attente particulière. Juste parce qu’on connaît bien l’endroit et qu’on avait le petit macaron « press conference » généreusement accordé par l’Uefa à l’humble suiveur que nous sommes. Et puis Vladimir Petkovic, le sélectionneur de la Suisse est arrivé. Et là, c’est peu de dire qu’on s’est fendu la poire.

>> Le match à revivre en direct comme à la maison

L’intéressé n’était pas mécontent du match de ses troupes. Il n’était pas content non plus. Il était R-A-V-I. Un sketch. A croire que la Suisse avait gagné le match 4-0. D’ailleurs un confrère suisse allemand qui s’est risqué à sous-entendre le contraire a été renvoyé dans son coin du ring sans ménagement. La conversation est atténuée par la traduction, mais la réponse de ce bon Vlad’a donné un peu près ça.

« J’ai aimé notre performance »

« Un jour, j’espère que vous serez aussi contents que moi des matchs de l’équipe. Parce que moi je le suis, je suis content de la manière dont on a joué, dont on est rentrés dans le match, comment on l’a terminé. J’ai aimé notre performance, notre force mentale, les occasions qu’on a réussi à se créer. Il faut que je fasse un grand compliment à mon équipe. On n’avait pas la tête libérée contre l’Alabanie, aujourd’hui on a montré qu’on peut faire mieux. »

Ah donc, la Suisse a joué le match de ses rêves ? Bon, première nouvelle. Elle n’a pas un peu trop tremblé quand même, notamment en première mi-temps, quand la Roumanie n’a pas été loin de mener 2-0 ? « De mon point de vue, je trouve que nous avons dominé pendant 90 mn notre adversaire. On a contrôlé le jeu tout le temps, il y a eu quelques occasions pour l’adversaire, mais on a toujours su rester lucides, et on a gagné au niveau des points. »

Content de la défense

Parfait, ben c’est génial, alors. Sinon, content de ta défense Vladimir ? (précisons ici que la prestation des défenseurs suisses a parfois frisé le délire clownesque et que la Roumanie a fait très mal en contre, au moins jusqu’à l’heure de jeu). « La défense a livré un bon match avec peu d’erreurs, peu de déchet, avec ou sans ballon. Nous étions bien positionnés sur le terrain. Djourou a démontré qu’après les difficultés du premier match, il n’avait plus aucun problème. »

Super. Et du coup la France dimanche, c’est du tout cuit on imagine ? « C’est un match contre l’un des favoris de l’Euro, ce sera une motivation supplémentaire pour nous. Nous essaierons de montrer que nous avons de grandes aspirations pour le reste de la compétition. » Le truc le plus sensé qu’on est entendus avant de partir. Mais on a beaucoup ri, et pour ça, merci Vladimir.