Affaire de la sex-tape: Karim Benzema demande la nullité de la procédure

FOOTBALL Sa défense juge la procédure «déloyale»...

20 Minutes avec AFP

— 

Karim benzema, le 29 mai 2016, avec le Real Madrid.
Karim benzema, le 29 mai 2016, avec le Real Madrid. — GERARD JULIEN / AFP

Le footballeur Karim Benzema, mis en examen dans l'affaire de chantage présumé à la sex-tape visant Mathieu Valbuena, a déposé début mai une requête en nullité de la procédure qu'il juge «déloyale», a-t-on appris mardi de sources concordantes.

«Une requête en nullité a été formée début mai», mais «la date de l'examen de cette requête n'est pas encore fixée», a indiqué une source judiciaire. Il s'agit de la deuxième demande de nullité déposée par un mis en examen dans ce dossier. En avril déjà, Mustapha Zouaoui, homme à tout faire qui gravite depuis des années autour des footballeurs, présenté par les enquêteurs comme le cerveau de l'entreprise de tentative de chantage à la sex-tape, avait déposé une requête en ce sens.

>> A lire aussi : Euro 2016: «Vous êtes la France, toute la France», dit Hollande aux Bleus à Clairefontaine

La défense de Karim Benzema, soupçonné d'avoir encouragé son ancien coéquipier Valbuena à payer les maîtres-chanteurs, dénonce une «déloyauté de l'enquête et de la procédure», a expliqué Me Sylvain Cormier, qui le défend avec Me Eric Dupond-Moretti.

En juin, Mathieu Valbuena avait reçu un appel d'un inconnu lui affirmant détenir une vidéo intime. Ce maître-chanteur proposait au footballeur de trouver un arrangement, sans évoquer le montant à payer, conduisant Valbuena à déposer plainte. Une négociation avait alors commencé entre un policier, se faisant passer pour l'homme de confiance de Valbuena, et l'escroc.

«Provocation à la commission du délit»

Parmi ses griefs, qu'elle ne souhaite pas développer, la défense de Karim Benzema critique l'intervention de ce policier. Même chose pour M. Zouaoui, dont la défense estime que le procédé policier s'apparente non pas à une simple constatation de l'infraction, mais à une provocation à la commission du délit, prohibée par le Code de procédure pénale.

Les requêtes de MM. Benzema et Zouaoui seront examinées par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles. Le parquet de Versailles attend le résultat de ces procédures avant de requérir un non-lieu ou un renvoi devant le tribunal correctionnel à l'encontre des différents protagonistes du dossier.

L'affaire de la tentative de chantage à la sex-tape avait éclaté à l'automne 2015. Benzema est poursuivi pour «complicité de tentative de chantage» et «participation à une association de malfaiteurs».