Banik Ostrava: Les joueurs perdent, leur coach les oblige à jardiner tous les matins à 6h45

FOOTBALL C'est un moyen de «cimenter l'esprit d'équipe», selon le club...

N.C. avec AFP

— 

L'équipe du Banik Ostrava pour la saison 2015-2016.
L'équipe du Banik Ostrava pour la saison 2015-2016. — Petr Sznapka/AP/SIPA

Rien ne va plus au Banik Ostrava. Lanterne rouge du championnat avec un petit point pris en cinq journées et éliminé de la coupe par une équipe de 4e division, le club tchèque est en perdition. Excédé par ces piètres résultats et l'attitude de ses joueurs, l'entraîneur, Radomir Korytar, a décidé d'employer la manière forte. Il les a sanctionnés d'un travail manuel pour qu'ils sachent «ce qui les attend s'ils ne font pas leur devoir».

Munis de pioches, pelles, râteaux et scies, les footballeurs se recyclent ainsi tous les matins à 6h45 en jardiniers assidus pour entretenir les espaces verts de leur centre d'entraînement. «Le durcissement du "programme de travail" vise à cimenter l'esprit d'équipe et à mobiliser toutes les forces pour une relance», a expliqué dans un communiqué le club tchèque, quadruple champion national actuellement en pleine déroute.

«Qu'ils vont se rendre compte à quel point ils gagnent bien leur vie»

«Il y a ceux qui l'acceptent avec humour, mais certains rouspètent. Par exemple (le milieu de terrain brésilien) Dyjan Carlos de Azevedo s'est aussitôt plaint de douleurs aux bras», affirme l'entraîneur Radomir Korytar, dans les colonnes du journal Sport.

«Ils vont travailler comme cela jusqu'à vendredi. J'espère qu'ils vont se rendre compte à quel point ils gagnent bien leur vie en tant que footballeurs professionnels», a poursuivi Korytar, précisant que les joueurs s'entraînent normalement en dehors de ces «travaux d'intérêt général».