Revivez la conférence de presse de Vincent Labrune...Pas de nouvel entraîneur pour le moment à l'OM...

FOOTBALL Le président marseillais va s'exprimer pour la première fois publiquement après la démission de Marcelo Bielsa...  

J.L.

— 

Vincent Labrune en 2013
Vincent Labrune en 2013 — GABRIEL BOUYS / AFP

Bon ben voilà, on a fait le tour. je vais fermer ce live et essayer de décypter ça avec notre journaliste surplace. Des bises tout le monde.

16h31: En résumé, voilà la ligne de défense de Labrune

- Bielsa avait décidé de partir bein avant la réunion qui auraut tout changé

- L'OM lui avait proposé un contrat inédit financièrement dans l'histoire du club

- Le club est très content que Franck Passi soit à la manoeuvre

- Le nouvel entraîneur ne sera pas français, question de philosophie de jeu

 

16h28: Bon ben voilà c'est terminé. Vincent Labrune a choisi la posture du type qui ne voit pas le problème. Circulez ya rien à voir, ou presque. On a quand même appris, ce dont on se doutait, que la réunion en question n'avait pas débouché sur un gros problème en particulier, du moins du point de vue de l'OM.

16h25: Margarita? «Elle est déçue, elle a l'impression d'avoir fait de gros efforts pour accéder aux demandes de Bielsa. Elle a l'impression qu'à un moment donné, il faut revenir à qeulque chose de plus rationnel.»

16h24Le cas Doria? «C'est une affaire loitntaine. Il est au club et on est très contents de l'avoir.» Le nouvel entraîneur? «C'est une question de philosophie, pas de nationalité. On veut un entraîneur offensif qui corresponde aux qualités de l'effectif». Sous-entendu, les Français sont des bétonneurs.

16h23: C'en est décevant. Mais logique, il faut donner une image de tranquillité.

16h21: «On a habité ensemble à la Commanderie, on a travaillé main dans la main, à aucun moment je n'ai pensé à titre personnel qu'il quitterait le club dans ces conditions. On se donne le temps de ne pas faire n'importe quoi. Franck est un garçon remarquable, fidèle à l'institution.»

16h20La parole à Philippe Pérez, présent lors de la fameuse réunion. «Ca s'est très bien passé, des solutions alternatives à l'année optionnelle ont été proposées, ce n'est pas la première réunion que j'ai eue avec lui. J'étais le premier surpris par sa décision et notamment les motifs qu'il a avancés»

16h18: On a valorisé nons actifs joueurs et on cherche quelqu'un capable de contionuer ça et de s'adapter au projet du club. Bielsa est unique, on ne cherche pas un héritier.

16h16: Ah il nous fait du JMA là. Une petite charge sur la fiscalité et le contexte qui n'incitent pas les grands joueurs à jouer en L1.

16h15: Retour sur la réunion de mercredi. Qui dit la vérité, qui a voulu changer certaines clauses? «Vous saviez que la deuxième année était suspensive en fonction des résultats. C'est plus les mêmes engagements financiers si l'entraîneur veutfaire deux ans et pas 1+1; Mais c'était pas si important que ça, on avait travaillé pour obtenir une solution.

16h13: Il reste trois semaines de mercato, on est satisfait de la transition qui s'opère avec Franck, ça nous laisse du temps pour qu'on trouve la bonne personne.

16h12A-t-il songé à démissionner ??? «NON» répond Labrune du tac au tac. «Je m'accord la responsabilité de l'avoir fait venir, il fallait le faire. le pouvoir qu'on lui a donné est un choix de ma part, on avait besoin de redonner du rêve aux supporters. J'ai aucun remord, au contraire.»

16h10: On le relance sur sa réaction après le départ de l'Argentin: «Je ne vais pas vous dire que je suis content qu'il soit parti, mais on est content d'avoir cet effectif, j'ai vu les joueurs qui sont sereins»

16h08: «On a tout changé structurellement sur le secteur sportif. L'engouement, le spectacle, la façon de jouer, ça a changé du tout au tout. La révolution culturelle a bien eu lieu.»

16h08: Labrune s'attarde mtn sur le bilan. «On a voulu faire passer le club dans une nouvelle ère, il nous apporté beaucoup en terme de professionalisme, de rigueur et de méthode. il laisse un héritage. je suis très content que Franck et d'autres restent pour pouvoir perpétuer ses enseignements. Son passage était une bonne chose.» Pas de nouvel entraîneur immédiatement donc?

16h06: «Il n'y avait aucun différend financier. On parle de donner un contrat qu'on n'a jamais donné dans l'histoire de l'OM»

16h04: «je l'ai vu après l'annonce de son départ, le point technique me semble être plus un prétexte qu'autre chose. Sa décision était prise. il n'y a que lui qui peut expliquer pourquoi il est parti. »

16h02: «Il n'y a absolument pas de colère» La mauvaise foi qui commence. Sur le contrat incriminé: «Rien n'a changé, on travaillé longtemps pour se rapprocher. l'actionnaire a fait des efforts importants pour qu'on puisse concluire un accord mi-juin. Il y a eu une volonté de notre part de signer le contrat, une réunion d'ordre technique. marcelo a voulu levé la condition suspensive de sa deuxième année de contrat. C'était de l'ordre du détail, et c'était réglé le soir même»

16h02: C'est parti !!!!!

16h01: M'est d'avis qu'il va plutôt le charger à mort le Marcelo. J'espère qu'il a la télé à Rosario

15h59: Ce serait assez magique. D'ailleurs on aurait pu l'inclure dans le scénario qu'on vous a concocté sur ce que pourrait annoncer Don Vincenzo.

15h56Salut tout le monde, ça ne devrait pas tarder à partir du côté de la Commanderie, de mon côté aussi si j'arrive à réparer la télé

L’heure de la revanche a sonné. Après avoir pris la marée pendant quatre jours suite à la démission fracassante -et assez incompréhensible, faut le dire- de Marcelo Bielsa samedi dernier, Vincent Labrune a convoqué une conférence de presse pour donner sa version des faits sur la fameuse réunion incriminée par l’Argentin et tenter de reprendre la main. Le timing est sans doute un peu juste pour que le président de l’OM annonce le nom du futur entraîneur du club, alors que Franck Passi assure l’intérim, mais il devrait donner quelques os à ronger aux supporters.

>> Parce que les oreilles de Marcelo risquent de siffler très fort, ne ratez pas ce grand moment en perspective