VIDEO. Ligue 1: Les cinq trucs qu'on a appris sur le PSG lors de sa victoire contre le Losc (0-1)

FOOTBALL Le PSG s'est imposé à Lille en jouant longtemps à 10...

Antoine Maes

— 

Les Brésiliens Lucas et David Luiz se congratulent lors de la victoire du PSG à Lille (0-1), le 7 août 2015.
Les Brésiliens Lucas et David Luiz se congratulent lors de la victoire du PSG à Lille (0-1), le 7 août 2015. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Gagner, c’était déjà un exploit. En l’emportant à Lille (0-1) ce vendredi soir, pour la première journée de Ligue 1, le PSG a fait ce qu’il n’avait pas pu faire depuis… 1996: gagner pour son premier match de championnat. Au-delà de la statistique, les Parisiens ont été solides, quoiqu’un peu chahutés à cause de l’expulsion de Rabiot. Alors, il en est où ce PSG ?

Lucas va tout péter cette année (s’il ne se pète pas lui-même)

Auteur du seul but parisien, Lucas a fait trèèèèès mal au Losc. Positionné sur le côté droit, le Brésilien a sorti son équipe de la mouise, alors qu’elle était en infériorité numérique après l’expulsion de Rabiot. Raillé pour son inefficacité, souvent blessé la saison passée, l’attaquant du PSG a l’air de péter le feu en ce début de saison. Et puis ça tombe bien : Angel Di Maria, concurrent supplémentaire en attaque, était en tribune pour voir tout ça.

Rabiot a pété un petit câble (et Motta a rejoué…)

L’horizon semblait s’éclaircir pour la tignasse parisienne. Thiago Motta en instance de départ, Adrien Rabiot allait forcément jouer plus. Et ses prestations en matchs de préparation ont d’ailleurs été plutôt bonnes. Titulaire à Lille, le milieu de terrain parisien s’est un peu tiré une balle dans le pied. Déjà averti d’un carton jaune, il perd un ballon dangereux dans son camp, et se fait expulser en rattrapant Corchia par le col. Qui Laurent Blanc choisit-il pour rééquilibrer son équipe ? Thiago Motta, évidemment, annoncé intransférable par Nasser Al-Khelaïfi jeudi…

 

Trapp n’a toujours rien à faire pendant les matchs

Le nouveau gardien du PSG a sans doute signé un contrat à temps partiel. La dernière fois qu’on l’avait vu, c’était contre Lyon lors du Trophée des champions, et il n’avait pas eu grand-chose à faire. Ce fut un poil plus animé contre le Losc, mais pas tant que ça. Kevin Trapp a seulement dû faire attention deux ou trois fois sur des centres ou des frappes de loin, mais n’a vraiment pas eu à sortir tout son talent dès son premier match en championnat. On attendra encore un peu avant de voir ce que le remplaçant de Salvatore Sirigu a vraiment dans le ventre.

 

Le PSG sera prenable… encore quelques jours

Allez, ne soyons pas rabat-joie : non, le PSG n’est pas encore champion de France. Après avoir roulé sur Lyon, Paris a un peu plus galéré contre les Nordistes, certes bien aidés par le rouge de Rabiot. Au point de filer quelques regrets à Hervé Renard, le coach lillois. « Il y avait la place. Il fallait être plus agressif dans les duels. Et ne pas regarder les joueurs du PSG faire des appels dans la profondeur. On est à onze contre dix, et on n’est pas capables de faire la différence. l’excuse c’est de l’impuissance, le manque de justesse technique, quand on n’est pas capables de prendre un risque contre le PSG, c’est difficile. »

 

Angel Di Maria ne porte pas systématiquement le costard

Il aurait peut-être préféré déballer tranquillement ses cartons à Paris. Où aller découvrir ce fameux restaurant où tous les Argentins du PSG vont se remplir la panse. Mais non : Angel Di Maria était bien présent au stade Pierre-Mauroy pour assister à la première rencontre de son nouveau club dans ce championnat. Et peut-être aussi pour faire connaissance avec Frédéric Thiriez.

 

L’ancien joueur de Manchester United avait laissé le costard qu’il portait jeudi pour sa présentation. cette fois, c’est avec le petit polo du club sur les épaules, qu’il a découvert la ligue 1.