Scandale à la Fifa: Blatter dénonce une «haine» venue de l'UEFA

FOOTBALL Le président de l'instance s'est en outre dit «choqué» par les accusations de la justice américaine...

20 Minutes avec AFP

— 

Le président de la Fifa Sepp Blatter, le 29 mai 2015.
Le président de la Fifa Sepp Blatter, le 29 mai 2015. — Walter Bieri/AP/SIPA

Sepp Blatter contre-attaque. Le président de la Fifa, réélu vendredi pour un 5e mandat, a dénoncé samedi sur la RTS (télé suisse) une «haine, venue non pas seulement d'une personne à l'UEFA, mais d'une organisation, l'UEFA, qui n'a pas compris qu'en (1998) je suis devenu président».

Scandale à la Fifa: Un enquêteur annonce «une nouvelle vague d'inculpations»

Interrogé sur Michel Platini, président de l'UEFA qui lui avait demandé en personne de démissionner, Blatter répond: «je pardonne à tout le monde, mais je n'oublie pas». Blatter s'est en outre dit «choqué» par les accusations de la justice américaine.

«Cette affaire ne sent pas bon»

Concernant l'action judiciaire américaine qui a conduit à l'arrestation de sept responsables Fifa à Zurich mercredi, le Suisse de 79 ans déplore: «Il y a des signes qui ne trompent pas: les Américains étaient candidats à la Coupe du monde de 2022 et ils ont perdu (...) Si les Américains ont à faire avec des délits d'argent ou de droit commun qui concernent des citoyens nord ou sud-américains, qu'ils les arrêtent là-bas, mais pas à Zurich alors qu'il y a un congrès».

Et de lancer: «N'oublions pas qu'ils (Etats-Unis) sont le sponsor numéro un du Royaume hachémite, donc de mon adversaire (battu, le prince Ali), cette affaire ne sent pas bon». Concernant les relations futures avec l'UEFA, Blatter expose: «Nous ne pouvons pas vivre sans l'UEFA et l'UEFA ne peut vivre sans nous».