PSG: «Nous ne demanderons jamais au club de changer de nom», dément le maire de Saint-Germain-en-Laye

FOOTBALL Emmanuel Lamy estime que Saint-Germain et Paris sont deux entités «indissociables»…

Propos recueillis par Julien Laloye

— 

Les joueurs du PSG lors d'un entraînement au Camp des Loges, le 29 septembre 2014.
Les joueurs du PSG lors d'un entraînement au Camp des Loges, le 29 septembre 2014. — FRANCK FIFE / AFP

Surpris et pas très content, Emmanuel Lamy. Le maire de Saint-Germain-en-Laye assure avoir découvert dans Le Parisien du jour que la Ville réfléchirait à demander au PSG de changer nom en cas de déménagement du centre d’entraînement (Poissy a fait acte de candidature) dans une commune voisine. «Je démens toute volonté de notre part de nous dissocier du club, peu importe le nouveau centre d’entraînement», explique l'élu à 20 Minutes.

Avez-vous menacé le PSG de devoir changer de nom, comme l’indique Le Parisien?

C’est une rumeur fantaisiste que je tiens à démentir formellement. J’ai d’ailleurs appelé l'auteur de l'article pour savoir pourquoi il faisait prêter de tels propos à la Mairie. Le PSG, c’est Paris et Saint-Germain, et les deux noms sont indissociables à l’identité du club.

Et ce, même si le club devait quitter la commune pour s’entraîner ailleurs?

Pour commencer, c’est la ville de Saint-Germain qui présente le meilleur dossier pour accueillir le futur centre d’entraînement du club et je pense qu’on s’en apercevra rapidement. Mais peu importe le lieu du nouveau centre, la dénomination du club est totalement indépendante ce choix. Nous n’avons jamais fait une telle demande auprès du club, et nous ne le ferons jamais.

Est-il vrai que vous avez tout de même commencé à sonder certains supporters sur cette hypothèse?

C’est dans l’autre sens qu’il faut avoir les choses: de nombreux supporters s’inquiètent d’un déménagement du PSG et d’un éventuel changement de nom, et nous l’ont fait savoir en nous répétant que c’était totalement impensable, ce qui est également notre position sur le sujet.

Finalement, c’est le choix du futur centre d’entraînement qui suscite pareil débat. Avez-vous des nouvelles sur ce dossier?

Le PSG est très discret sur son calendrier mais nous avons très régulièrement des réunions de travail ensemble, pas plus tard qu’aujourd’hui, et j’étais au stade à côté de Jean-Claude Blanc contre Lille. J’ai appris à rester calme et serein par rapport à tout ce qui a été écrit sur le sujet depuis des années. Encore une fois, je démens toute volonté de notre part de nous dissocier du PSG. Cela n’arrivera pas.