VIDEO. Insultes d’Ibrahimovic: «On ne peut pas réclamer la liberté d’expression et condamner cette réaction» défend un avocat du droit sportif

FOOTBALL Me Jean-François Vilotte estime que Zlatan Ibrahimovic ne mérite pas d’être suspendu…

B.V.
— 
Zlatan Ibrahimovic s'en prend à l'arbitrage de M.Jaffredo.
Zlatan Ibrahimovic s'en prend à l'arbitrage de M.Jaffredo. — 20 minutes

Zlatan Ibrahimovic saura jeudi si ses propos sur l’arbitrage de ce «pays de merde» pourraient lui valoir une suspension. Interrogé par 20minutes, Jean-François Vilotte, avocat de droit sportif pour De Gaulle Fleurance et Associés, estime qu’«enclencher une procédure serait donner trop d’importance à cette réaction excessive mais regrettée». Affaire classée?

Si vous étiez l’avocat/conseiller de Zlatan Ibrahimovic, comment le défendriez-vous devant une commission de discipline?

Tout d’abord, je tiens à préciser que j’ai toujours eu volonté de défendre le corps arbitral. Maintenant, il faut qu’on cesse d’ériger le délit d’opinion et croire que le terrain est le seul où l’on ne peut pas s’exprimer. Ibrahimovic donne une opinion, ni plus ni moins, comme il entend à longueur de semaine sur lui, ça fait partie de son métier. Il faut aussi relativiser la portée de l’expression d’un sentiment au sortir d’un match, à chaud. Il faut accepter l’absence de langue de bois sous le coup de la mauvaise humeur et de la passion, ce qu’il a d’ailleurs regretté par la suite. Ce n’est qu’un accident.

Techniquement, ses propos sur l’arbitrage peuvent-ils être lui valoir une suspension?

Oui, c’est une phrase qui pourrait être considérée comme étant excessive et manquante aux obligations de respect du corps arbitral. Mais cela donne surtout l’impression d’être une opinion mal exprimée.

Et pour «pays de merde», ne peut-il pas aussi risquer plus qu’une suspension sportive?

Ce serait n’importe quoi et ne reconnaitrai pas les valeurs juridiques de notre pays! Il faut arrêter, on ne peut pas réclamer la liberté d’expression et condamner cette réaction, fut-elle excessive et regrettée.

Vous estimez donc qu’il ne mérite pas la moindre sanction?

Enclencher quelque procédure que ce soit serait donner trop d’importance à ces propos. Il faut bien sûr défendre le corps arbitral, mais ne pas oublier qu’ils ont été tenus sous le coup de l’émotion. Il y a toujours une caméra ou une personne pour rapporter les propos des joueurs… Il faut arrêter d’engager des procédures pour ce genre de sorties.