Indice UEFA: La France, toujours 6e, se rapproche du Portugal

FOOTBALL La France, 6e à l'indice UEFA, poursuit toujours son double objectif de distancer la Russie et de se rapprocher du Portugal à l'indice UEFA...

N.C. avec AFP

— 

Le défenseur de Monaco Kurzawa, le 8 février 2015 au stade du Roudourou de Guingamp.
Le défenseur de Monaco Kurzawa, le 8 février 2015 au stade du Roudourou de Guingamp. — FRED TANNEAU / AFP

La France, 6e à l'indice UEFA, poursuit toujours son double objectif de distancer la Russie et de se rapprocher du Portugal à l'indice UEFA, alors que continuent cette semaine les huitièmes de finale aller de la Ligue des champions et les seizièmes de l'Europa League. La semaine dernière, le match nul du PSG contre Chelsea et la victoire de Guingamp face au Dynamo Kiev ont permis à la France de marquer un demi-point supplémentaire (51,416). Le bilan a été identique pour la Russie (48,998), mais le Portugal n'a pris que 0,166 point (60,382).

Cette semaine, ce sont Monaco (C1) et à nouveau Guingamp (C3) qui portent les responsabilités de l'indice UEFA français. Les joueurs de la Principauté ont un déplacement difficile à Londres contre Arsenal, alors que les Bretons iront à Kiev tenter de décrocher leur qualification après leur succès 2-1 au match aller.

Seul le Sporting peut marquer des points cette semaine pour le Portugal

Les Russes n'ont plus aucun représentant en C1 mais comptent encore deux équipes en lice en C3. Le Zenit Saint-Pétersbourg, vainqueur 1-0 à l'aller aux Pays-Bas, recevra le PSV Eindhoven, alors que le Dynamo Moscou de Mathieu Valbuena accueillera Anderlecht après un nul 0-0 à l'aller. Côté portugais, Porto est toujours présent en Ligue des champions et a ramené un nul 1-1 de Bâle en 8e de finale aller. Mais seul le Sporting Portugal peut marquer des points cette semaine avec la réception de Wolfsburg en 16e de finale retour de la C3. A l'aller, les Portugais s'étaient inclinés 2-0.

Sixième à l'issue de la saison dernière, la Ligue 1 bénéficiait de deux qualifiés directs pour la phase de groupes de la C1 (le PSG et Monaco) alors que le troisième (Lille) a dû en passer par le troisième tour préliminaire et un barrage (élimination contre le FC Porto). Si la France boucle cet exercice en septième position, elle n'aura plus en 2016-2017 qu'une équipe directement qualifiée pour la C1, tandis que le deuxième de son championnat devra passer par le troisième tour préliminaire et un barrage pour tenter d'y accéder.

La 5e place dans le viseur

Cette menace s'est légèrement dissipée et un bon parcours des clubs français encore en lice pourrait même permettre de se rapprocher du Portugal (5e). A la fin de saison, le Portugal perdra en effet le bénéfice de sa superbe saison 2010-2011 (deux clubs en finale, trois en demi-finales), lors de laquelle il avait marqué 18,800 points, contre seulement 10,750 points à la France, soit 8,050 points d'écart. Actuellement la marge entre le Portugal et la France est de 8,966 points.

L'indice UEFA repose sur la moyenne de cinq saisons, dont celle en cours, des clubs de chaque pays engagés sur la scène européenne, avec un barème spécifique (2 points par victoire, 1 par nul, puis des bonus à partir des tours franchis en Ligue des champions et en Europa League).

Indice UEFA (source UEFA)

1. Espagne 93,570 pts

2. Angleterre 79,391

3. Allemagne 76,700

4. Italie 63,343

5. Portugal 60,382

6. France 51,416

7. Russie 48,998

8. Ukraine 42,666

9. Pays-Bas 40,312

10. Belgique 35,600