Tour de France 2018: Lappartient (UCI) demande à ce qu'on respecte Chris Froome

CYCLISME « Respecter tous les coureurs, et Chris Froome compris »…

C. Ape. avec AFP

— 

Chris Froome
Chris Froome — JEFF PACHOUD / AFP

Leave Chris Froome alone. C’est, en substance (et résumé par nos soins), ce qu’a dit le président de l’Union cycliste internationale (UCI) David Lappartient. Plus précisément, il a lancé un appel aux spectateurs du Tour de France pour « protéger l’ensemble des athlètes », en évoquant Chris Froome, après le classement sans suite de sa procédure antidopage.

S’adressant « aux amoureux du cyclisme, aux amoureux du Tour de France », le patron de l’UCI a appelé à « respecter » la décision et à « respecter tous les coureurs, et Chris Froome compris ».

« Protéger l’ensemble des athlètes »

« Il a le droit d’évoluer dans un environnement sécurisé et j’ai vu des appels parfois complètement déraisonnés à la violence sur le Tour de France. Je ne peux pas l’accepter », a poursuivi le Français. « J’appelle tous les spectateurs à protéger l’ensemble des athlètes et à respecter les décisions de justice qui sont rendues et à faire en sorte que Chris Froome puisse évoluer dans un environnement sécurisé et serein lors du prochain Tour de France comme tous les autres athlètes ».

« Il n’y a aucune mesure d’exception à l’UCI, ni dans un sens, ni dans l’autre, c’est le message que je voulais faire passer », a-t-il insisté.

L’UCI a annoncé lundi qu’elle classait sans suite le dossier de Chris Froome, qui avait été contrôlé avec une concentration anormalement élevée de salbutamol (anti-asthmatique) sur le Tour d’Espagne en septembre.

>> A lire aussi : «Avec l'âge on s'emmêle un peu les pinceaux»... Froome dégomme gentiment Hinault

>> A lire aussi : «Il y aura beaucoup d'hostilité», Chris Froome va-t-il subir les foudres des fans le long des routes?