Tour de France: «Bien sûr que je lui en veux», Coquard très remonté contre Bernaudeau

CYCLISME Le sprinteur français n'a pas été retenu pour le Tour de France, en raison de l'annonce de son départ de l'équipe en fin de saison...

N.C. avec AFP

— 

Bryan Coquard, le sprinteur de Direct Energie, ne participera pas au Tour de France 2017.
Bryan Coquard, le sprinteur de Direct Energie, ne participera pas au Tour de France 2017. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Bryan Coquard ne disputera pas de dernier Tour de France avec le maillot Direct Energie. Le sprinteur français, qui a annoncé en mai sa décision de quitter l'équipe en fin de saison, n'a pas été retenu par Jean-René Bernaudeau pour la Grande Boucle, dont le départ sera donné samedi. Le directeur sportif lui a appris la nouvelle par téléphone lundi matin, et le coureur ne l'a pas bien pris du tout. 

«Bien sûr que je lui en veux [à Bernaudeau]. Je n'ai pas l'impression d'avoir commis une erreur depuis le début de la saison. Je n'ai rien fait de mal, a-t-il réagi auprès du journal Ouest-France. J'ai tout fait pour être opérationnel depuis le début de la saison. Depuis mi-mai, quand je lui ai appris que je ne resterai pas, les choses ont commencé à changer.»

La raison de son éviction est bien sûr à chercher là. Le coureur estime que Jean-René Bernaudeau lui fait payer son annonce, alors qu'il l'avait faite assez tôt justement pour que tout le monde ait le temps de se retourner. «Jean-René a eu le sentiment d'être trahi car il avait l'impression d'avoir tout bien fait pour moi. Il s'est senti blessé. Mais c'est lui qui m'a forcé à donner ma réponse si tôt. J'avais une date butoir.»

Pour la suite de la saison, le «Coq» s'est montré perplexe: «Est-ce que je vais réussir à rebondir ? Je pense que oui. Mais peut-être que, là encore, je me vois trop fort. Comme ça a été le cas les jours qui ont précédé le championnat de France. (...) J'ai décidé de revenir à mon premier amour: la piste. Je sais qu'il y a un stage piste en Italie très prochainement. J'aimerais bien y aller.» Coquard a précisé avoir des contacts avec trois ou quatre équipes, françaises et étrangères.