Tour de France: Tout savoir sur Abbeville-Le Havre (6e étape)

CYCLISME Encore un jour pour les sprinteurs, à moins que...

Antoine Maes

— 

Peter Sagan et Alberto Contador lors de la 4e étape du Tour de France, le 7 juillet 2015.
Peter Sagan et Alberto Contador lors de la 4e étape du Tour de France, le 7 juillet 2015. — ERIC FEFERBERG / AFP

Suivez Abbeville - Le Havre en direct à partir de 14h30

Les classements

Général : 1. T. Martin, 2. C. Froome (à 12''), 3. T. Van Garderen (à 25'').

Maillot vert : 1. A. Greipel (151 pts) ; 2. P. Sagan (119 pts), 3. J. Degenkolb (89 pts).

L’étape du jour

Pour ne pas se résoudre à une arrivée au sprint, il y a un espoir : la montée finale dans la Côte d’Ingouville. Une arrivée qui devrait plaire à un Peter Sagan, par exemple. Rassurez-vous, on est loin des cimes alpines, puisque la ligne d’arrivée est située à 75m d’altitude, mais le dénivelé moyen est quand même de 7 %. Non, le principal intérêt du jour - ou danger, c’est selon - c’est bien l’itinéraire qu’empruntera le peloton. Car pour rejoindre Le Havre, les coureurs vont longer la Manche. Autant vous dire que ça devrait souffler. Et qui dit vent, dit bordures… Quelle équipe tentera le coup ? Tout dépend de la puissance des rafales, mais ça pourrait encore bouger.

Les favoris

*** Sagan

** Valverde, Gallopin, Coquard…

Le résumé anticipé

Chris Froome a peur. Les pavés, passe encore. Mais se payer les rafales normandes, ça l’inquiète. Forcément, vu son poids, il est capable de finir à la mer. La veille du départ, il a donc demandé au cuisinier de son équipe un menu spécial gros pour se lester : Escalope à la crème, petit Livarot, tarte tatin, et calva. Problème : si Froome ne décolle effectivement pas, il réclame 7 pauses « pour besoin personnel » au peloton. Evidemment, il n’est pas de la lutte finale dans la Côte d’Ingouville, où Peter Sagan s’impose, mais où Nibali, Quintana, Contador et même Pinot lui reprennent quelques secondes. Pendant que le Slovaque résiste pour ne pas tripoter les fesses de l’hôtesse sur le podium, Froome regagne s’engouffre dans la Jaguar des Sky et gueule un violent : "Tonight, quinoa for everybody".

Le tweet du jour (aïe)