20 Minutes : Actualités et infos en direct
BASKET« C’est sûrement le pire Victor que vous verrez », assure Wembanyama

NBA : « C’est sûrement le pire Victor que vous verrez », assure Wembanyama

BASKETAlors que les Spurs de San Antonio sont actuellement en pleine série noire, avec douze défaites de rang, « Wemby » a fait le point sur son évolution personnelle dans sa nouvelle vie en NBA
Contre les Nuggets de Michael Porter Jr, Victor Wembanyama et les Spurs se sont à nouveau inclinés dans la nuit de dimanche à lundi, soit une 12e défaite de rang pour la bande à Gregg Popovich.
Contre les Nuggets de Michael Porter Jr, Victor Wembanyama et les Spurs se sont à nouveau inclinés dans la nuit de dimanche à lundi, soit une 12e défaite de rang pour la bande à Gregg Popovich. - David Zalubowski/AP/SIPA / SIPA
Jérémy Laugier

J.Lau. avec AFP

Les temps sont durs pour les fans des Spurs, qui n’ont pas pu célébrer la moindre victoire depuis le 3 novembre à Phoenix (121-132). Ce jour-là reste le climax absolu des débuts réussis de notre Victor Wembanyama, avec ses 38 points et 10 rebonds combinés contre les Suns de Kevin Durant. Depuis, « Wemby » et San Antonio ont enchaîné 12 défaites de rang, dont la dernière dimanche soir à Denver, contre un champion en titre pourtant diminué (132-120).

Profitant d’un petit break de trois jours, le numéro un de la dernière Draft NBA s’est confié face aux médias sur son évolution. « J’apprends tous les jours, je suis déjà meilleur qu’au début de saison, a expliqué mardi l’ancien joueur des Mets 92. On sait où l’on va, on est entre de bonnes mains. »

« Je vais devenir meilleur d’année en année »

A savoir celles de l’emblématique Gregg Popovich, qui ne parvient pas pour l’instant à empêcher les Spurs de s’enliser à la dernière place de la conférence ouest (3 victoires et 14 défaites), malgré les bonnes perfs du phénomène français de 19 ans. Le géant de 2,24 m a réussi quelques matchs référence et présente de très bonnes statistiques individuelles pour un rookie (19,2 points et 9,5 rebonds de moyenne), mais il enchaîne donc collectivement les défaites en novembre, et celles-ci sont souvent lourdes. Victor Wembanyama a confié en se marrant qu’il s’agissait de sa pire série de défaites… depuis qu’il jouait « gardien de but au foot enfant ».

NOTRE DOSSIER SUR LA NBA

« Ce qui est satisfaisant c’est que sur tous les secteurs que nous ciblons avec les entraîneurs, je me suis amélioré, poursuit l’international tricolore. On ne parle pas et on ne travaille pas pour rien. C’est ma saison rookie, je suis encore jeune, c’est sûrement le pire Victor que vous verrez. Je vais devenir meilleur d’année en année. » On n’en doute pas « Wemby », mais on imagine plus difficilement San Antonio devenir un vrai prétendant aux play-offs NBA dans les prochaines saisons.

Sujets liés