Le Journal de l'Euro: Le Danemark veut «exporter ses joueurs»... «On vous a bien eus» hurle la presse portugaise...

FOOTBALL Tout ce qu'il faut savoir sur la compétition...

Antoine Maes

— 

Le Portugais Cristiano Ronaldo, le 17 juin 2012, à Kharkov.
Le Portugais Cristiano Ronaldo, le 17 juin 2012, à Kharkov. — SERGEI SUPINSKY / AFP

Lundi 18 juin

Morten Olsen veut que ses joueurs aillent à l’étranger

«Nous avons disputé un grand tournoi. Nous avons perdu sur des petits détails, mais c'est aussi de notre faute». Morten Olsen, le sélectionneur danois, n’était pas franchement retourné après l’élimination danoise. Il faut dire que son équipe a tout de même terminé 3e dans le fameux «groupe de la mort». Pour la prochaine fois, il connaît déjà la solution. «Regardez les Allemands, ils jouent la Ligue des champions toute la saison. C'est un rythme différent auquel nos joueurs ne sont pas habitués», a-t-il dit. «Nous avons besoin d'exporter nos joueurs, certains ont brandi le drapeau danois tout en jouant dans de plus grands championnats», assure le coach scandinave.

Cristiano Ronaldo «un génie presseur d’Oranje» pour la presse portugaise

Toujours dans le fameux «groupe de la mort», le Portugal est autant heureux de s’être qualifié que d’avoir retrouvé Cristiano Ronaldo, auteur d’un doublé contre les Pays-Bas. De quoi donner des ailes à la presse lusitanienne: «Le génie de Ronaldo presse les Oranje» pour le Correio da Manha, «un grand Portugal, un Ronaldo énorme» pour A Bola. La palme pour le journal Record, auteur d’un «Ora Tomem la» en une de son édition du jour, qu’on traduira poliment par «On vous a bien eus», mais là, on vous donne la version soft. On reviendra en cas de victoire en quart de finale.

Trapattoni dézingue Roy Keane, à coup de «p…. de merde»

L’Eire éliminé avant même le dernier match, il n’a pas fallu attendre longtemps avant que Roy Keane ne balance son fiel, réclamant «qu’on vire les 11 joueurs» ayant perdu (4-0) contre l’Espagne. La réplique de Giovanni Trapattoni n’a pas tardé à arriver, cinglante. «Roy a été un grand joueur et a eu de grands succès. Je ne sais pas s’il a atteint les mêmes résultats comme coach. Je peux lui demander pourquoi? Pour un homme si intelligent je ne comprends. Il doit réfléchir à ce qu’il a fait comme coach, p…. de merde!». Evidemment, le Sun s’est régalé de cette tirade.