Groupe C : le choc accouche d'une souris

— 

L’affiche n’a pas tenu toutes ses promesses. Déjà assurés de disputer les 8es de finale,Argentins et Néerlandais se sont neutralisés (0-0) hier soir,
à Francfort. Les hommes de José Pekerman affronteront le Mexique, samedi (21 h) à Leipzig. Ceux de Marco Van Basten seront eux opposés au Portugal, dimanche (21 h) à Nuremberg. Cette rencontre sans véritable enjeu mettait un quart d’heure à se décanter.
Le temps pour Carlos Tevez de tenter sa chance du pied gauche. En vain (16e).Sans ArjenRobben, laissé au repos, les «Oranjes » ne se créaient qu’une occasion : Dirk Kuyt se faufilait au coeur de la défense « albiceleste» et adressait une frappe repoussée par Roberto Abbondanzieri, le portier argentin (17e). Mais les coéquipiers de Juan Riquelme, privés de Hernan Crespo et Javier Saviola, gardaient la mainmise sur la partie.A deux reprises, le meneur de jeu deVillarreal manquait de tromper Edwin Van Der Sar (26e et 28e). Avant que Maxi Rodriguez (29e et 33e) puis
Messi (45e) ne donnent des sueurs froides à l’arrière- garde des Pays-Bas. Dès la reprise,Riquelme inquiétait une nouvelle fois Abbondanzieri d’un tir à ras de terre (52e).Les belles frappes de Tevez s’avéraient tout aussi infructueuses (73e). En dépit d’une nette domination, l’Argentine ne parvenait pas à trouver la faille et devait se contenter d’un match nul. Pendant que laCôte d’Ivoire venait à bout de la Serbie- Monténégro grâce à un penalty de Bonaventure Kalou en fin de rencontre (3-2), les deux premiers du groupe C pouvaient savourer leur qualification.


Gil Baudu (à Francfort)