OM: Gabriel Heinze égratigne son ancien club

FOOTBALL Gabriel Heinze revient sur son départ de l'OM et règle ses comptes...

J L.-M.

— 

Gabriel Heinze, l'international argentin, alors sous le maillot de l'OM, en août 2010.
Gabriel Heinze, l'international argentin, alors sous le maillot de l'OM, en août 2010. — GERARD JULIEN / AFP

Didier Deschamps se fait habiller pour l’hiver, dans un entretien accordé à L’Equipe par Heinze. Ce dernier critique sévèrement non pas l’attitude que l’entraineur a eue avec lui, mais avec Lucho, qui selon lui n’est pas parti avec les honneurs qu’il méritait.  «Il a donné tellement de choses à l'OM que le faire partir ainsi, par la porte de derrière... Ils ne l'ont pas fait partir comme il le méritait (...) Parfois, les personnes, les entraîneurs oublient vite ce qu'a fait un joueur. (...) Deschamps, j'espère le revoir une fois en face à face. J'ai des choses à lui dire que je n'ai pas dites quand je suis parti de l'OM.»

Quant à son propre départ, Heinze ne se paye pas Deschamps mais Jean-Claude Dasssier, alors dans le rôle du président de l’OM: «J'étais allé discuter avec (lui). Mais il m'a parlé d'argent, et pas de projet ni de football. Moi, je suis un joueur de foot (...) Je suis parti la tête haute, parce que je pensais que le club, et pas Deschamps, se trompait sur certaines choses. Je suis parti parce que j'ai des principes et des valeurs.» Et la rancœur tenace.